Théolis Formations
15 sujets de 151 à 165 (sur un total de 178)
  • Auteur
    Réponses
  • #15653
    Photo du profil de Caroline ROYER
    Caroline ROYER
    Étudiant(e)

    Bonjour à tous,

    J’adresse un grand merci renouvelé à l’attention de l’Institut Théolis et Audrey Aymard pour la qualité de ses formations.

    J’ai plaisir à approfondir mes connaissances dans l’optique d’en faire mon activité. Je suis donc les cours avec assiduité.

    Voici mes réponses à cette étude de cas

    1- Motif de consultation

    Le motif principal de consultation de Mme A. est la perte de son emploi qui a exacerbé un syndrome dépressif et des tensions dans son couple et avec ses filles.

    2- Symptômes

    Etat dépressif, troubles du sommeil et de l’alimentation

    Mme A. a développé également des troubles obsessionnels compulsifs (hygiène et vérification).

    3- Besoins

    Besoin de contrôler pour combler les carences affectives notamment lié à la blessure de l’abandon dans l’enfance (à 8 ans avec l’image maternelle)

    Cette blessure de l’abandon a été réactivée à l’âge adulte lors de la mort de son père (double-perte parentale affective).

    4- Diagnostic psychopathologique & pourquoi

    Mme A. semble présenter une névrose obsessionnelle.

    Les symptômes manifestés par Mme A. laissent penser que son inconscient s’exprime à travers la somatisation. Mme A. n’en a pas encore perçu le message mais cette 1ere consultation est un 1er pas.

    Mme A. semble angoisser inconsciemment par la peur de la mort et d’abandon.

    Cette blessure a été créée dans son enfance (8 ans) lorsqu’elle a assumé malgré son jeune âge le rôle de mère de substitution. En endossant ce rôle, elle a subi la blessure de l’abandon et a pu développer de la rancœur vis-à-vis de sa propre mère. Mme A. lui en veut toujours de cet abandon et éprouve un sentiment de trahison, d’où leurs relations toujours conflictuelles.

    En effet, Mme A. s’est construit avec une posture d’hyper rigidité et de rôle de contrôlant pour contenir ses angoisses.

    Le Sentiment d’impuissance est également très prégnant, ce qui la pousse jusqu’à présent à adopter des comportements contrôlants dans son environnement et avec ses proches d’où les relations conflictuelles également avec ses propres enfants.

    5- Quel accompagnement

    Thérapie sur le lâcher-prise (sophrologie et relaxation), puis un travail sur l’acceptation de soi (estime et acceptation de soi, posture d’adulte et non de contrôlant – PNL)

    et enfin sur l’acceptation du deuil

    6 – Quelles questions à poser pour initier les premières pistes de guérison vers les axes majeurs

    Les symptômes que Mme A manifestent font émaner une partie de son inconscient.

    Or, elle n’en a pas saisi encore le message et en subit et fait subir les effets.

    Pour introduire cette prise de conscience progressive, nous pourrions introduire des questions comme :

    * Madame A, au fond de vous, quel(s) besoin(s) affectif(s) avez-vous à combler ? Pouvez-vous les nommer (processus d’identification)

    * Que souhaiteriez vous dire à votre père ? (expression des regrets pour les ôter et acceptation de la mort)

    * Quel pardon souhaiteriez-vous accorder à votre mère ? (expression du pardon pour soigner sa blessure de la trahison)

    Belle journée à vous et au plaisir de vous lire

    #15662
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Caroline,

    Tout d’abord, un grand merci à vous pour votre joli retour sur notre travail.

    Concernant l’étude de cas, je ne peux que vous féliciter, votre analyse est juste, votre regard bienveillant et les propositions thérapeutiques adaptées. Je vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15665
    Photo du profil de Brenda
    Brenda
    Étudiant(e)

    Bonjour,

    Voici ma réponse à cette étude de cas :

    Dans un premier temps, Madame A semble en grande souffrance et a besoin d’une aide avec beaucoup de bienveillance.

    Question 1 : Elle consulte car elle rencontre de nombreuses difficultés, syndrome dépressif, troubles du sommeil, de l’alimentation, conflits au sein du couple…

    Question 2 : Les symptômes présentés par Madame A sont nombreux et ceux-ci semblent être des TOC (besoins incessants de vérification, divers rituels dont un rituel invalidant : lavage de mains intempestif).

    Question 3 : Elle a besoin d’être rassurée, de sortir de cette culpabilité ressentie. L’aide d’un professionnel pourra lui permettre de verbaliser ses souffrances et de lui permettre d’avancer face à la situation qui semble lui faire beaucoup de mal (deuil de son père, relation fusionnelle mais difficile avec sa mère, vie actuelle personnelle et professionnelle compliquée).

    Question 4 : À mon sens, je pense que Madame A souffre d’une névrose obsessionnelle car elle montre, de part son témoignage, qu’elle souffre de troubles compulsifs et obsessionnels qui l’empêchent de mener sa vie comme elle le souhaite.

    Question 5 : Pour accompagner Madame A je peux lui proposer une aide thérapeutique afin de lui permettre de verbaliser ses mots et de travailler sur divers points dont son enfance, le lien entre la mort de son père et les TOC développés, le côté relationnel. Je peux lui conseiller également de se tourner vers un thérapeute EMDR afin de lui permettre de soigner ses maux et d’évacuer les pensées négatives qu’elle peut avoir.

    Question 6 : Les questions intéressantes à lui poser sont les suivantes :

    – Quels sont vos besoins et attentes face à cette thérapie ?

    – Pensez-vous qu’il y a d’autres raisons (que le décès de son père) qui expliqueraient l’apparition de vos TOC ?

    – Quelles sont les émotions ressenties suite à la réalisation de ces besoins de vérification et ces rituels ?

    – Que pouvez-vous me dire à propos de la relation que vous avez eu avec votre père depuis votre enfance ? Avec votre mère ?

    Merci d’avance pour votre retour et de prendre le temps de me lire.

    #15670
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonsoir Brenda,

    Votre diagnostic est juste et vos propositions d’accompagnement sont bien adaptées aux besoins de la patiente. Félicitations. Je vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

     

    #15688
    Photo du profil de Véronique Sebille
    Véronique Sebille
    Étudiant(e)

    Mme A se rend en cabinet car elle souffre de troubles du sommeil, troubles de l’alimentation (épisodes boulimiques) grande anxiété et troubles obsessionnels compulsifs.Elle souffre de rites de lavage(lavage des mains) et de vérification.

    Elle se sent très déprimée cette situation pose problème au sein de son couple.Ses symptômes ne datent pas d’hier puisqu’ils étaient survenus il y a 12 ans au décés de son père.

    Mme A nous donne des détails intéressants sur son enfance à savoir qu’à 8 ans elle s’occupait déja de ses frères et soeurs sa maman souffrait de dépression et avait été hospitalisée plusieurs mois.La place qu’elle a occupé à 8 ans pose question.

    En tout premier lieu il est nécessaire d’identifier les besoins de Mme A , en tant que thérapeute je parlerais de ses besoins avec elle mais je pense qu’il faut baisser son niveau d’angoisse ce qui agirait sur ses tocs et ses problèmes de sommeil.Il faudrait l’aider à retrouver un sens à sa vie (la perte de sens est un signe de dépression)

    questions à poser: A son avis qu’est ce qui a provoqué l’angoisse il y a 12 ans au décés de son père?Est-ce la mort?Mme A a- t’ elle peur de la mort? Pourquoi éprouve-t’elle le besoin de tout vérifier, de se laver les mains en permanence? Pourquoi sa relation avec sa mère est-elle conflictuelle? De quoi se sent-elle coupable vis à vis de sa mère?

    Mme A semble s’être toujours beaucoup occupé des autres, de ses frères et soeurs alors qu’elle n’avait que 8 ans, de ses propres enfants, de sa maman… en tant que thérapeute je creuserais ce sujet avec ma patiente.

    Je reviendrais également sur sa relation de couple pour avoir plus de détails.

    Quant au traitement je proposerai a Mme A une psychothérapie nous reviendrions sur son enfance, son adolescence, sa vie d’épouse et de mère une TCC serait egalement proposée afin de travailler sur la névrose obsessionnelle et peut être des médicaments tels que anti dépresseurs et anxiolytiques pour gérer les angoisses et la dépression

     

     

     

     

     

     

    #15690
    Photo du profil de Véronique Sebille
    Véronique Sebille
    Étudiant(e)

    Mme A vient consulter car elle est en souffrance par rapport à sa situation personnelle et professionnelle.Elle souffre de dépression avec troubles du sommeil, de l’alimentation (boulimie), elle se dit très angoissée et souffre également de Troubles Obsessionnels Compulsifs avec des rites de vérification et de lavage de mains.Mme A a besoin qu’on l’aide à baisser son niveau d’angoisse et à retrouver un meilleur moral. Elle présente des symptômes de névrose obsessionnelle.

    Les symptômes étaient déja apparus il y a 12 ans au décés de son père.Elle s’est retrouvée à l’age de 8 ans à s’occuper de son petit frère et de sa petite soeur sa maman souffrant de dépression et ayant été hospitalisée un long moment.

    Les questions qu’on pourrait lui poser sont: à son avis pourquoi a-t’elle ressenti une si grande angoisse à la mort de son père ?Pourquoi ressent-elle le besoin de tout vérifier et se laver les mains en permanence?Pourquoi éprouve-t elle un sentiment de culpabilité parfois vis a vis de sa mère alors qu’elle s’en occupe et va la voir tous les jours? A t elle l’impression d’être une mauvaise fille si elle ne s’en occupait pas quotidiennement? Que pourrait elle faire à son avis pour que ses relations avec sa mère soient moins conflictuelles?Qu’a t elle ressenti a l âge de 8 ans quand sa mère a été hospitalisée et qu’elle a du garder son frère et sa soeur.(colère peut être vis à vis de sa mère) Je lui poserai également des questions sur son couple.

    Je proposerai une psychothérapie à Mme A afin de revenir sur son enfance, adolescence, ses rapports avec ses parents et de déterminer la nature de son angoisse, son origine

    je proposerai une TCC, thérapie brève pour travailler sur ses TOCs et des anti dépresseurs et anxiolytiques pour les angoisses et la depression.

    #15700
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Veronique,

    Votre diagnostic est juste et votre approche bienveillante. Je vous félicite et vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15710
    Photo du profil de Ophelie Guidi
    Ophelie Guidi
    Étudiant(e)

    Bonjour Audrey,

    Etude de cas N°1

    1)      Quel est le motif de la consultation

    Un Effet cascade amplifié à la suite d’une Perte d’emploi pour cause de retards quotidiens et incapacité à exercer correctement son travail. M. Et Mme A sont en conflits depuis, M. A reproche à Mme A cette perte d’emploi ainsi que les difficultés financières en découlant. Mme A a deux filles avec qui elle entretient une relation tendue. Lassent des tocs de leurs mère (tocs développés à la suite d’un choc émotionnel, mort de son père il y a 12 ans). Mme A entretien une relation fusionnelle avec sa mère elle va la voir tous les jours, relation marquée de conflits et de culpabilité Mme A a était obligé de jouer le rôle de la mère dès l’âge de 8 ans pour ses deux frères cadets. D’après ces propos je pense que l’inconscient de Mme A est omniprésent dans la vie de Mme A car son présent présente toutes les caractéristiques des refoulements de Mme A durant l’enfance. Mme A semble prête à faire face à son vécu durant l’enfance.

    2)      Quels sont les symptômes présentés par Mme A ?

    Névrose obsessionnelles, Syndrome de dépression majeur avec trouble du sommeil et de l’alimentation (boulimie)

    Actuellement Mme A associe plusieurs symptômes depuis 12 ans à la suite du décès de son père :

    Tocs : besoins incessants de vérification au sein de sa maison et Lavage des mains intempestif à chaque surface « définie comme sale » une question qu’est ce qui est perçu comme sale chez Mme A (mari, enfants, elle, père, frères, mère, ce qui a était refoulées)

    3)      Quels sont les besoins de Mme A

    Mme A à besoin de faire le point avec les parts inconscientes quelle refoulent, isolent et déplacent (tocs).

    Mme A à également besoin de se voir elle, qui elle est pour elle, en dehors des attentes diverses de son entourage trouver une voie vers soi et explorer en thérapie si son état émotionnel peut être vidé et rempli autrement que par des excès de nourriture Madame A se sent elle vide et seule face à toutes ses obligations ?

    Accompagner Mme A dans ce qui a été refoulé durant l’enfance.

    Et à la mort de son père Mme A a mené une guerre contre le tabagisme de son père.

    La relation avec sa mère marquée de conflits et de culpabilité est également à creuser afin de restaurer la vraie place de Mme A, comprendre  la peur de l’abandon qu’elle A vécu à l’âge de 8 Ans (Un Age fragile ou la prise de conscience de séparation momentanée peut être un jour définitif) moment crucial en tout point dans la vie de madame A qui à la suite de l’hospitalisation de sa mère (épisodes successifs de dépression) à due jouer un rôle de mère pour ses deux frères et au sein de son foyer.

     M. A lui reproche de ne pas assumer la vie financière de son foyer mais qu’elle est leurs relation quel rôle joue-t-il ?…

     Le besoin de suivi psychologique me semble être conforté car je soupçonne un état dépressif (hérédité).

    4)      Quelles hypothèses faites-vous sur le diagnostic psychopathologique de Mme A ? Pourquoi ?

    Mme A souffre d’après ce premier entretien de névrose obsessionnelle. Les tocs sont des moyens d’isoler et de transférer des parts inconscientes refoulées.

    5)      Que proposez vous pour accompagner Mme A ?

    Je propose à la suite de ce premier contact à madame A un premier exercice de bien noter tous les moments où elle sent qu’elle à besoin de nettoyer les surfaces et ses mains et de le noter sur une feuille afin de venir au prochain rendez-vous, dans max 1 semaine.

    Cela nous permettra de nous relier ensemble à un processus contraignant, très présent mais aussi en tant que déplacement, la feuille en tant que principe d’isolement, et l’accueil bienveillant et empathique comme dénouement du subconscient jusqu’alors refoulés.

    Psychothérapie afin d’accueillir l’inconscient et libérer ce qui a été refoulés et transférés

    L’EFT pourrait venir en aide après avoir évalué l’état d’estime de soi de Mme A ce qui pourrait avoir un impact positif sur ce qui est des Tocs

    L’EMDR pourrait soulager Mme A vis-à-vis du choc traumatique lié à la relation au père car malgré tout ses efforts pour combattre le tabagisme de son père ce dernier les a séparés.

    Antidépresseurs si les crises de boulimie le nécessitent et si Mme A présente des signes de dépression.

    6)      Quelles questions seraient intéressantes à poser à Mme A afin de l’aider à cheminer sur son symptôme ?

    Père, Mère, Mari, Filles, Frères, Travail, patron, collègues, Troubles du sommeil, Boulimie, Avenir, Passion, Loisirs, Projets, reconversion…

    Mme A pourrait dans un premier temps me parler de ses frères, comment c’était à la maison à cette époque pour elle, son père, sa mère… son cheminement mènera certainement à des moments plus durs comme le décès de son père.

    Savoir comment c’est passé cette fin de vie pour lui, pour elle, sa mère, ses frères,

     Les études, les amis, les loisirs…

    La rencontre avec son époux, leur foyer, leurs filles, ses loisirs en tant que femme, le rôle de la grand-mère sa mère ou vivent ses frères que sont-ils devenu ? ….

    Elle-même ainée de 3 enfants (2 frères) ayant reçu éducation stricte, avec beaucoup de responsabilités pour son jeune âge Mme A inconsciemment a besoin d’être soutenue et accompagnée avec bienveillance, empathie sans jugement afin de reprendre sa vie en main au plus proche de ses besoins qui n’ont pas étaient mentionnés durant ce premier entretien.

     Bien cordialement

    Ophélie

    #15714
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Ophélie,

    Votre analyse est très détaillée et appuyée par différents points du cours, elle est juste et bienveillante, bravo.

    Je vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15730
    Photo du profil de isabelle culot
    isabelle culot
    Étudiant(e)

    ma première impression est que Madame A est dans un état dépressif avancée (12 ans), qu’elle semble plus vouloir  (d’où peut être sa décision de venir consulter).

    1) la motif de Madame A est la présence de symptômes et de rituels

    2)  ses symptômes sont troubles alimentaires , trouble du. sommeil, comportement répétitifs de vérifications et lavages intempestif des ses mains qui sont en contact avec une surface « sales »

    3) le besoin de. Madame A serait: de retrouver de la sécurité intérieure, de l’indépendance affective, de faire le deuil de son père, de lâcher sa colère contre son éducation. de reprendre sa place d’enfant et non de parents auprès de sa propre mère et de sa fratrie

    4) mes hypothèses de diagnostic sont que Madame A présente un état borderline à cause de ses troubles alimentaires et une névrose obsessionnelles par ses TOC (rituels) voir un état de névrose post traumatique (surface sales )

    5) en traitement je pourrait proposer à Madame A de suivre une psychothérapie orientée en changement de comportement type EMDR EFT et en fonctions de sont état d’angoisse un apport médicamenteux type anxiolytique (si ce rituels de lavages de mains n’est pas dû à une agression survenue plus tard ou à une réponse d’évitement d’agression sexuelles survenue dans l’enfance par le père.)

    6) en question  je pourrais lui demander

    ce qu’elle pense réellement de la raison pour laquelle ses symptômes se sont déclenchés après le décès de son Père?

    ce qu’elle a ressenti au moment du décès?

    ce qu’elle s’est dit de la raison pour laquelle il est parti avant sa mère?

    comment elle se sent dans sa relation avec sa mère?

    ce que ça lui fait de voir qu’elle est la seule a s’en occuper?

    a quel moments c’est elle déjà retrouvée seule à s’occuper de quelqu’un ou de quelque chose?

    ce qu’elle s’est dit de sa mère quand elle  a été hospitalisé pour épisodes dépressifs?

    dans quels état émotionnels êtes vous après ses rituels?

    depuis quand et s’il y a un évènement qui. a déclenché le lavages des mains ?

    #15736
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Isabelle,

    Votre diagnostic est juste et votre proposition d’accompagnement adaptée aux besoins de la patiente. Bravo.

    Passez une belle journée

    Audrey

    #15762
    Photo du profil de MARIE-SOPHIE CAUJOLLE
    MARIE-SOPHIE CAUJOLLE
    Étudiant(e)

    Premières impressions : La perte de travail et les symptômes qui en découlent apparaissent dans un contexte névrotique présent depuis de nombreuses années et handicapant déjà fortement la patiente, notamment avec ses enfants (et son mari, je suppose).

    1) Mme A consulte à cause de son syndrome dépressif, suite à la perte de son travail.

    2) Symptômes : troubles du sommeil et boulimie.

    3) Le Besoin : la relation fusionnelle avec sa mère.

    4) Diagnostic : Névrose Obsessionnelle

    5) Accompagnement :

    – Comprendre la génèse de ses TOC en revenant sur son enfance, notamment l’abandon de sa mère hospitalisée quand elle avait 8 ans. Revenir sur la notion de Place et de Culpabilité (un enfant ne remplace pas un parent, même absent : c’est l’autre parent qui doit sécuriser les enfants (ou un adulte comme un grand parent par exemple) et prendre les responsabilités). Ou était donc son père ?

    – Le décès du père = à l’origine de la décompensation. Nouvel abandon qui réactive l’insécurité, la culpabilité et l’angoisse qui en découle.

    – Mettre en place des actions pour se détacher de sa mère (elle n’en a plus besoin) et se déculpabiliser.

    6) Questions :

    – Revenons à l’âge de 8 ans : Quels souvenirs, Quels ressentis ? Qu’aurait elle aimé ? Se sent elle coupable ?

    – Décès du père : Pourquoi  était-il addict au tabac d’après elle ? Se sent elle coupable ? Peut on agir sur le Désir et les choix de ceux qu’on aime ?

    – Pourquoi se dispute elle avec sa mère, quelle est leur relation ? Quelle relation aimerait elle avoir avec elle ?

    Et avec ses propres filles ?

    Quelle place a elle aujourd’hui ?

    #15767
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour,

    Votre diagnostic est juste et les thèmes d’accompagnement sont intéressants. Je vous félicite et vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15795
    Photo du profil de Muriel Dubreuilh
    Muriel Dubreuilh
    Étudiant(e)

    Bonjour,

    Voici mes réponses au cas pratique n°1:

    1.  Mme A vient consulter parce qu’elle a développé un certain nombre de symptômes invalidants au quotidien qui lui ont fait perdre son travail et qui compliquent ses rapports familiaux. Elle est en souffrance, on ressent un mal-être profond chez elle.

    2. Les symptômes anciens: lavages de mains intempestifs, besoins incessants de vérification au sein de la maison, rituels à assouvir avant de partir travailler. Ces symptômes sont apparus à la mort de son père.

    Les symptômes récents: troubles du sommeil et alimentaire, boulimie. Ces symptômes sont apparus lorsqu’elle a perdu son travail.

    3. Mme A. a besoin d’écoute. Elle a besoin de comprendre ce qui l’a amené à sa dépression et pourquoi elle a développée ces TOCs, l’objectif étant de retrouver une vie qui lui convienne.

    4. Mme A. a les signes d’une névrose obsessionnelle (les obsessions, les pensées magiques, les actes compulsifs). Les troubles obsessionnels compulsifs ((lavage de mains) et les rituels sont marquants. Ils sont anciens et datent de la mort de son père.  Une angoisse profonde de la mort est présente. Elle a également développé un comportement addictif: la boulimie. Elle se sent certainement coupable d’avoir perdu son travail. La culpabilité se retrouve aussi dans ce lien fusionnel avec sa mère (difficile d’endosser le rôle de maman quand on est encore une enfant).

    5. Je propose à Mme A. un accompagnement thérapeutique complété par des séances d’EFT, d’autohypnose . Il est important qu’elle puisse travailler et se libérer de son angoisse de la mort, de la séparation et de la culpabilité.

    6. Les questions qui me viennent à l’esprit:

    *Quel est votre rapport à la mort?

    *Quels étaient vos rapports avec votre père?

    *Comment vous sentez-vous aujourd’hui lorsque vous pensez à lui?

    *Que ressentez-vous lorsque vous pensez à votre enfance?

    Comment expliquez-vous le lien qui vous unit aujourd’hui à votre mère?

    *Quelle personne souhaitez-vous être?

    Merci et bonne après-midi

    Muriel

    #15800
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Muriel,

    Votre diagnostic est juste et vos propositions thérapeutiques adaptées à la problématique de la patiente. L’idée de l’auto hypnose est intéressante. Bravo.

    Passez une belle journée

    Audrey

15 sujets de 151 à 165 (sur un total de 178)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®