Théolis Formations
12 sujets de 136 à 147 (sur un total de 147)
  • Auteur
    Réponses
  • #15281
    Photo du profil de anathana
    anathana
    Étudiant(e)

    Merci beaucoup pour ces encouragements

    #15284
    Photo du profil de at.sophrologue
    at.sophrologue
    Étudiant(e)

    Bonjour ,

    Le premier ressenti qui découle de cette anamnèse est que Mme A. est en souffrance et est seule face a son état qui se dégrade au fil des années et entraine de nombreuses modifications de son quotidien . Elle est néanmoins en prise de conscience de son état car elle vient consulter .

    Elle présente plusieurs symptômes qui me font penser qu’elle souffre de névroses obsessionnelles : les actes compulsifs ,obsession et pensées magique  ( ici besoin de vérifications permanente de sa maison avant de pouvoir quitter son domicile , rituels , lavage des mains intempestifs ) .

    D’autres conséquences apparaissent telles que des troubles alimentaires et troubles du sommeil .

    Les 1er symptômes sont apparus suite au décès de son père .

    Elle a actuellement besoin d’être accompagnant par un professionnel afin d’approfondir au sujet du décès de son père . Elle est dans le déni or c’est l’origine de ses maux . Il serait également judiceux de travailler sur la culpabilité par rapport a sa mère et son positionnement de manière plus général .

    Il lui sera également possible d’expérimenter d’autres techniques comme l’eft ou l’hypnose qui peux s’avérer tres efficace en complément d’une psychothérapie .

    il me semble pertinent d’aller plus loin en l’interrogeant sur les ressentis avant et après ses rituels , d’approfondir sa relation avec ses filles , de voir si la protection envers sa mère est lié au de ces de son père , comment se passe son quotidien de couple notamment .

     

    #15291
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour,

    Vous avez trouvé le bon diagnostic et vos propositions thérapeutiques sont adaptées à la problématique de la patiente. Je vous félicite et vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Passez une belle journée

    Audrey

    #15347
    Photo du profil de Silvia Corveddu
    Silvia Corveddu
    Étudiant(e)

    désolée pour les caractères non prévues de style dans mon texte. il n’y était pas avant ma modification. je vous le remet

    voici mon analyse de l’étude de cas  n°1 :
    Mme A est à ce jour dépressive, suite à la perte de son emploi, ses disputes répétées avec son mari qui lui reproche sa perte de l’emploi et les soucis d’argent. Cependant la problématique à la base est ces T.OC. (ces rituels compulsifs et répétitifs), qui sont apparus suite au décès de son père, même si elle refuse d’associer ces 2 évènements, (du au travail du deuil non abouti car même si elle y était préparé (d’après ces dires) cela n’enlève en rien ce travail du deuil qui reste à faire après le décès) afin de surmonter son angoisse de la mort.
    Elle souhaite en venant consulter, retrouver la confiance en elle, et la sérénité au sein de sa vie familiale (relation avec sa mère et son mari) et aussi professionnelle.

    Question 1 : Quel est le motif de consultation de Mme A ?

    Le motif de la consultation est la répétition incessants de ces rituels (lavage de mains, etc…). Elle ne veut plus les reproduire à l’avenir pour pouvoir retrouver un travail, et réussir à le garder. Elle souhaite aussi que ses relations avec sa famille (mère, mari) soient plus saines. Je rajouterai le travail de deuil de son père, en l’aidant à ne plus avoir peur de la mort (gestes répétitifs de se laver les mains sans cesse pour éliminer toutes bactéries/ virus/ …. Et risquer de tomber malade voir de mourir comme son père).

     

    Question 2 : Quels sont les symptômes présentés par Mme A ?

    Mme A a des symptômes de dépressions à ce jour, avec des rites obsessionnels et des pensées magiques (se laver les mains plusieurs fois pour éviter de mourir).

     

    Question 3 : Quels sont les besoins de Mme A ?

    Mme A. a besoin de protection et de sécurité, cad d’être rassurée vis à vis de la mort. Elle a besoin de faire ou de finir finir son deuil de son père, ce qui conduira à l’arrêt de ses TOC, et de sa dépression. Elle a besoin social de reprendre confiance en elle, afin de retrouver sa place au sein de sa famille (mère et mari) et de la société (avec un nouvel emploi stable).

    Question 4 : Quelles hypothèses faites-vous sur le diagnostic psychopathologique de Mme A ? Pourquoi ?

    Je penche sur la psychopathologie de la « névrose compulsive » : en effet, les actes compulsifs, les pensées magiques et les obsessions sont présents chez Mme A et d’après la description de cette pathologie : L’obsession est la base de cette névrose où l’angoisse est fixée sur des idées obsédantes que le patient tente de combattre par des rites obsessionnels. (…).  Le caractère compulsionnel de rituels marque une impossibilité de se retenir et l’action a pour but une diminution de l’angoisse sous-jacente. (…) Plus les compulsions sont invalidants au quotidien plus l’angoisse de la mort est importante.
    Ces rituels obsessionnels existent car elle est angoissée par la mort, (suite au décès de son père). Ces gestes répétitifs ont pour but de la rassurer et de la protéger.

     

    Question 5 : Que proposez-vous pour accompagner Mme A ?

    Je peux proposer la sophrologie pour la gestion du deuil et l’angoisse de la mort, ou l’hypnose, en complément d’une psychothérapie comme la T.C.C. (thérapie cognito comportemantale et émotionnelle). Il y a également les traitements médicamenteux après l’avoir dirigée vers un spécialiste bien sûr (prise d’anxiolytiques ou antidépresseur par ex. ), l’EMDR ou l’EFT pour l’accompagner, ou la sismothérapie (nouveau protocole).

     

    Question 6 : Quelles questions seraient intéressantes à poser à Mme A afin de l’aider à cheminer sur son symptôme ?
    Quels émotions et sentiments ressentez après avoir effectué le rituel des lavages des mains ?

    Avez-vous eu précédemment un accompagnement suite à la disparition de votre père ? Si oui le ou lesquels ?
    pour cette question j’ai encore du mal pour trouver les questions pertinentes permettant au client de se confier et de s’ouvrir.  je vais encore y réfléchir.

    D’avance merci pour les conseils et pistes que vous pourrez m’apporter pour élargir ma réflexion.

    #15351
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Sylvia,

    Pas de souci pour les caractères, ça arrive parfois. Votre diagnostic est juste et vos propositions thérapeutiques adaptées à la problématique de la patiente. Je vous félicite et vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15358
    Photo du profil de Silvia Corveddu
    Silvia Corveddu
    Étudiant(e)

    merci pour votre retour, auriez vous des conseils pour trouver les bonnes questions pertinentes ?

    a t’on une limite dans l’intimité de la personne a avoir ? jusqu’ou peut on aller ?  doit on exiger du client qu’il nous communique les coordonnées de son thérapeute s’il en voit 1 ou de son médecin traitant si besoin ?

    merci de votre retour

    bien à vous.

     

    #15360
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Silvia,

    Le seul conseil que je peux vous donner est de vous baser sur le discours du patient pour entendre ce qui est important pour lui afin de rebondir dessus. Les limites sont celles du patient et celles du thérapeute. Le plus important est de poser des questions qui semblent importantes pour le patient et éviter les questions de simple curiosité. On ne peut pas exiger les coordonnées du thérapeute ou médecin mais nous pouvons transmettre au patient notre disponibilité pour échanger avec son médecin si il le souhaite.

    Je vous souhaite une agréable journée.

    Audrey

    #15364
    Photo du profil de Silvia Corveddu
    Silvia Corveddu
    Étudiant(e)

    bonsoir Audrey,

    merci pour vos réponses. je pense qu’avec l’expérience nous arrivons plus facilement à discerner ce qui est pertinent pour le patient et pour nous.

    très bonne fin de journée également.

    #15453
    Photo du profil de GUEGAN Hélène
    GUEGAN Hélène
    Étudiant(e)

    Bonjour, voici ma proposition aux questions :

    1. Mme A. consulte pour des symptômes et des angoisses qui ont eu pour conséquence sa perte d’emploi, des difficultés financière ainsi que des conflits conjugaux. Elle est en souffrance psychique.

    2. Les symptômes sont multiples : syndrome dépressif avec troubles du sommeil et de l’alimentation (boulimie) et rituels de vérification et d’hygiène en lien avec une angoisse majeure

    3. Ses besoins sont : un apaisement et diminution des angoisses, retrouver un sommeil et une alimentation dite « normale », retrouver des liens familiaux apaisés, de réassurance

    4. Diagnostic : Mme A souffre d’une névrose obsessionnelle avec syndrome dépressif

    Elle a effectivement développé de nombreux rituels de vérification et de lavage des mains l’invalidant dans son quotidien. Ces obsessions lui sont devenues nécessaires pour contrer ses angoisses. La plus probante étant l’angoisse de la mort suite au décès de son père, les premiers symptômes étant apparus par la suite. Elle déplace cette angoisse sur les rituels. D’autre part, le symptôme dépressif associé est aussi en lien avec les antécédents de sa mère, et une enfance peu réassurante.

    5. Pour son accompagnement je lui proposerais une psychothérapie, ainsi qu’une consultation médicale psychiatrique pour la mise en place d’un traitement. Pour l’accompagner dans la gestion de ses angoisses je lui proposerais de l’hypnose ou EMDR

    6. Questions :

    Avez-vous déjà bénéficié d’un suivi psychique ? Avez vous essayé d’autres méthodes thérapeutiques ?

    Avez vous un traitement en cours ? Dans les conséquences de vos symptômes qu’est ce qui vous affecte le plus ? Qu’est ce que vous souhaiteriez changer en priorité ? Ya t il des moments où vous êtes plus angoissée que d’autres ? Y a t il des moments ou circonstances où vous vous sentez plus apaisée ?

     

    #15460
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Hélène,

    Je vous félicite, votre diagnostic est juste, tout comme vos propositions thérapeutiques. Je vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15509
    Photo du profil de Vanessa CARLES
    Vanessa CARLES
    Étudiant(e)

    Bonjour,

    Apres lecture de l’étude de cas de Madame A, il semblerait qu’elle rencontre de  multiples difficultés et serait en grande souffrance psychique. Elle semble être consciente d’avoir besoin d’aide.  

    Elle vient consulter pour ces multiples vérification et divers rituels notamment  le lavage des mains intempestifs qui lui aurait coûter son emploi, donc très invalidant.  Suite à cela elle a développer un syndrome de dépression et troubles du sommeil et alimentaire( boulimie).

    Elle aurait besoin de parler d’elle, de ses sentiments, de ses volontés des grandes étapes de son vie.  C’est une personne qui s’occupe beaucoup des autres mais peut être ne prend elle pas vraiment de temps pour elle ou ne peut elle pas ? une psychothérapie pourrait l’accompagnée dans ses difficultés et pourrait lui faire comprendre pourquoi ces TOC ont commencé après la mort de son père ? elle a besoin d’être rassuré car les TOC étant aussi invalidant son angoisse de la mort doit être importante, elle aurait donc besoin de connaître quelle est son angoisse et la comprendre afin de se  sécuriser elle- même puis de renouer une relation sécure avec ses filles et son mari.

    Très jeune, 8 ans, elle a du s’occuper de ses frères en accueillant les responsabilités qui vont avec, sa mère étant hospitalisé pour de nombreux mois elle aurait vécu une séparation « quasi définitive » pour son âge ou en tout cas vraiment très longues pour une enfant. Celle -ci ayant besoin de sa mère pour bien grandir et vivre en sécurité affective. Son besoin profond serait de mettre fin à toutes ces gestes invalidant, sa dépression et de vivre sereinement.

    Concernant le diagnostique Madame A souffrirait d’une névrose obsessionnelle car elle refoule sa peur de la mort, les gestes obsessionnels compulsifs ainsi que la pensée magique sont présent pour qu’elle agisse sur une angoisse acceptable et contrôlable.( vérifications, lavage répétés…)

    L’accompagnement dont elle aurait besoin serait la psychothérapie clinique afin de connaitre la cause,  comportementale afin de modifier  son comportement. Hypnose EMDR et EFT. Et si tout cela n’a pas les effets escompté pourquoi pas agir avec la sismothérapie.

    Les questions qui me semblent intéressantes seraient :

               Comment vous définiriez vous ?

    Comment ressentez vous lorsque vous faites ces gestes répétitifs ?

               Avez-vous un souvenir  ou vous étiez heureuse? Quel contexte était -ce ?

               Comment définiriez vous votre relation avec votre mère / votre père ?

     

    Belle journée.

    Vanessa

    #15513
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Vanessa,

    Votre diagnostic est juste et vos propositions thérapeutiques adaptées aux besoins de la patiente. Bravo pour votre regard bienveillant.

    Je vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

12 sujets de 136 à 147 (sur un total de 147)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®