Théolis Formations
13 sujets de 121 à 133 (sur un total de 133)
  • Auteur
    Réponses
  • #14936
    Photo du profil de Olivia Aureille
    Olivia Aureille
    Étudiant(e)

    Bonjour Audrey,

    Q1 – Il semblerai que la démarche vient plutôt de la mère qui accompagne MX pour obtenir de l’aide. Elle est inquiète concernant son fils de 19 ans qui vient de menacer son voisin avec un couteau et qui a été retenu dans son agression grâce à l’intervention d’un voisin. Son comportement qui était jusqu’ici tranquille, a changé : il est devenu progressivement dangereux, incontrôlable et persuadé que le monde extérieur lui en veut ce qui nous éclaire déjà sur le trouble de M X.

    Q2 – MX est persuadé qu’on lui veut du mal ou que les gens complotent contre lui. Il s’agit d’un délire d’interprétation. Délire centré sur la persécution avec une conviction d’être trompé, critiqué, ou menacé (projection psychotique). Son rapport à la réalité est altéré.

    Q3 – Si nous partons du principe que MX souffre bien de paranoïa, il est important de prendre en compte tous les signes dont il n’a pas conscience et écouter son entourage, ici la mère, plus à même de voir ce qui changé chez son fils, puisque son rapport à la réalité est faussé (d’où le terme de paranoïa, à côté de l’esprit). C’est un véritable bouleversement à la fois pour le malade et ses proches. La situation de M X demande une prise en charge immédiate, une hospitalisation avec traitement et suivi.

    Q4 – Les symptômes que nous retrouvons dans la paranoïa avec délire d’interprétation. M X estime qu’il a le devoir de tuer les personnes qu’il soupçonne, qu’il n’a pas le choix. Il ne souffre pas d’hallucinations et le problème remonte déjà à plus d’un mois, il n’est pas arrivé subitement, il n’est pas non plus désorienté dans l’espace ce qui élimine par exemple une bouffée délirante aigüe avec délire de persécution. La paranoïa d’interprétation avec délire de persécution et projection psychotique semble être le  diagnostic.

    Q5 – Une hospitalisation rapide d’une part, car il ne faut pas que le délire sous la forme d’agression menace la sécurité du sujet et celle d’autrui. Un traitement allopathique (neuroleptiques, anti-psychotiques – anxiolytiques) tout en considérant que le paranoïaque n’adhèrera pas facilement au traitement qu’on lui proposera puisqu’il est soupçonneux. Si les médicaments sont indispensables, le suivi psychologique est important aussi pour tenter d’apaiser l’agressivité sous-jacente à ces délire, l’angoisse et l’anxiété, et peut-être agir sur la conviction du délire elle-même en essayant de convaincre M X d’une autre réalité (la monde extérieur) que la sienne (son monde à lui).

    Q6 – Essayer de définir le fond de la personnalité de MX que nous savons déjà timide et discret, introverti afin d’identifier un problème qui sommeillait peut-être déjà chez MX (personnalité paranoïde) et qui se manifeste aujourd’hui sous une forme intensive et excessive. Est-ce  que par exemple,  elle a le sentiment que son fils s’est retranché progressivement de la société et depuis combien de temps…

    Demander si elle se souvient d’un évènement déclencheur qui aurait pu provoquer ce « basculement » il y a quelques mois, période où il a commencé à changer de comportement.

    Demander aussi si un évènement dans l’enfance de M X aurait pu occasionner une forte tension, un traumatisme chez M X.

    Je vous remercie par avance pour votre retour.

    Olivia

     

     

     

     

     

    #14940
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonsoir Olivia,

    A nouveau, votre diagnostic est juste et vos propositions thérapeutiques adaptées à la problématique du patient. Je vous félicite pour votre regard bienveillant lors de vos analyses.

    Je vous souhaite une belle soirée

    Audrey

    #14989
    Photo du profil de Olivia Aureille
    Olivia Aureille
    Étudiant(e)

    Merci Audrey pour votre retour. Je suis très heureuse d’avoir terminé cette première partie de formation « Technicien en psychopathologie » que j’ai fort appréciée. Merci pour cette formidable formation ! Je suis heureuse de commencer la suivante…A bientôt sur le forum. Olivia

    #15043
    Photo du profil de Anais Colin
    Anais Colin
    Étudiant(e)

    Bonjour,

     

    Voici mes réponses concernant cette étude de cas.

     

    Question 1 :

    C’est visiblement la mère de Mr X qui est à l’initiative de cette consultation. Cependant, son fils l’accompagne, il est donc un minimum réceptif à cette idée.  Le motif est une altercation démesurée.

     

    Question 2 :

    Mr X présente une grande méfiance ainsi qu’un repli sur lui-même. Toutefois, son discours est cohérent et ses idées pourraient convaincre.

     

    Question 3 :

    Ce patient a besoin d’être accompagné, entendu, mais également suivi très sérieusement car il parle très clairement de ses intentions de meurtres. Hospitalisation ?

     

    Question 4 :

    Je présume que Mr X souffre de paranoïa. Son délire est cohérent mais apparemment pas en accord avec la réalité.  Il se sent incompris, traqué et ne fait même pas confiance à sa mère.

     

    Question 5 :

    Mr X a certainement besoin de suivre une thérapie clinique ainsi que d’un suivi médicamenteux et peut-être d’une hospitalisation pour protéger autrui.

     

    Question 6 :

    Je pourrais demander à sa mère :

     » Depuis quand remarquez-vous ces changements chez votre fils ?  »

     » A-`t-il des soupçons vis-à-vis d’autres gens ?  »

     » Constatez-vous les mêmes choses que lui (complot des voisins) ?  »

     

    Bonne journée

    Anaïs

    #15052
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Anais,

    Votre diagnostic est juste à nouveau, je vous félicite et vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15082
    Photo du profil de LILLA BOUKHTACHE
    LILLA BOUKHTACHE
    Étudiant(e)

    Voici mon analyse sur la deuxième situation :

    · Question 1 : Quel est le motif de consultation de Mr X ?

    Dans cette étude de cas, la mère de Mme X a peur de son fils, elle craint sûrement pour sa sécurité et celle de ses voisins par peur que le fils passe à l’acte. Elle déplore un changement de comportement qui l’inquiète et la poussé à consulter.

    · Question 2 : Quels sont les symptômes présentés par Mr X ?

    o Idées de persécution, projections psychotiques

    o Incohérences

    o Accès maniaques (comportements exacerbés en décalage avec la réalité)

    o Troubles de l’affectivité : Humeur changeante

    o Personnalité introvertie, faible estime de soi

    o Délires d’interprétation

    · Question 3 : Quels sont les besoins de Mr X ?

    Dans cette situation, je pense que c’est plus la mère qui a besoin d’être rassuré que le fils en lui-même. Nous sommes en présence d’une situation d’urgence et la mère semble avoir peur qu’il passe à l’acte et craint sûrement pour sa sécurité. Monsieur X a besoin d’être éloigné de son environnement qui lui cause tous ses maux.

    · Question 4 : Quelles hypothèses faites-vous sur le diagnostic psychopathologique de Mr X ? Pourquoi ?

    Le diagnostic psychopathologique de M. X est probablement une psychose de type paranoïa avec délire systématisé de persécution. Au vu des symptômes, les délires qu’il présente semble être ordonné et cohérent.

    · Question 5 : Que proposez-vous pour accompagner Mr X ?

    En premier lieu, il serait peut-être pertinent d’hospitaliser Monsieur X afin de l’éloigner de son cadre habituel (environnement). Ce dernier semble être la cause de toutes ses manifestations. Un traitement médicamenteux de type neuroleptiques. Un suivi psychologique doit être poursuivi afin d’évaluer l’évolution de la pathologie et de prévenir les rechutes si le traitement n’est pas pris correctement.

    · Question 6 : Quelles questions seraient intéressantes à poser à la mère de Mr X afin d’approfondir la compréhension du fonctionnement de Mr X et l’aide la plus adaptée ?

    En premier lieu, je pense qu’il est pertinent de laisser la maman de Monsieur X s’exprimer car Monsieur X ne semble pas tout de suite en confiance.

    Voici les questions à poser à la maman :

    o Quel genre de mère avez-vous été pour Monsieur X lorsqu’il était enfant ?

    o Lorsqu’il était enfant, dormait-il seul ?

    o Arrivait-il à se séparer de vous lorsque cela été nécessaire ?

    o Comment s’est passé sa scolarité ?

    o Avait-il une figure paternelle ?

    o Comment se comporte-t-il avec ses proches (familles) ?

    o Existe-t-il des antécédents familiaux de paranoïa ou d’autres troubles psychiques (surtout chez la fratrie) ?

    o A t-il déjà eu un traitement pour ces différents troubles ?

    Voici les questions à poser à Monsieur X :

    o Quel genre d’enfant étiez-vous ?

    o Travaillez-vous actuellement ?

    o Pourriez-vous me parler de votre scolarité ? Comment l’avez-vous vécu ?

    o Avez-vous peur d’être seule ?

    o Est-ce qu’il vous arrive de vous faire mal ? ou de vous blesser seul ?

    Bonne lecture 🙂

    #15085
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Lilla,

    A nouveau, votre diagnostic est juste et vos propositions de soins complètement adaptées à la problématique du patient. Je vous félicite et vous souhaite une belle journée.

    Audrey

    #15120
    Photo du profil de Audrey Houdou
    Audrey Houdou
    Étudiant(e)

    Bonjour à tous 🙂
    Etude de cas numéro 2.

    1- on est face à une mère très inquiète pour son fils (Mr X âgé de 19 ans) qui suite à une bagarre avec son voisin qui aurait pu mal tourné (menace de le tuer avec un couteau) se decide à amener son fils vers un professionnel.  Elle évoque des événements et comportements de son fils qui lui font peur aujourd’hui.

     

    2- Mr X est renfermé, peu bavard, garde les yeux baissés, il serait devenu agressif, colérique, incontrôlable, il présente un syndrome de persécution, de la paranoïa, il se sent menacé par le voisin et les autres en général, il semble vouloir se défendre de façon violente et radicale pour que cela cesse. Il est en grande souffrance psychique.

     

    3- Mr X nécessite une prise en charge psychologique importante car peut être dangereux pour les autres en menaçant de mort ceux qu’il décrit comme dangereux pour lui-même… il aurait changé de comportement puisque sa mère exprime ne pas le reconnaître ! Qu’il était calme et discret, il faut creuser car il peut y’avoir eu un élément déclencheur, un traumatisme peut-être sur le plan scolaire ? Des moqueries ? Des violences à son encontre ? qui pourrait être à l’origine d’un changement de comportement soudain de Mr X..

     

    4- Au vu des éléments rapportés et du comportement de Mr X, il semblerait qu’il ait une psychose de type paranoïa avec des délires d’interprétation et on peut pousser le diagnostic en mettant l’accent sur des bouffées délirantes aiguës car le délire est soudain, et touche les personnes jeunes. ( Mr a 19 ans) il semble avoir des hallucinations auditives et psychosensorielles, il pense que les voisins parlent sur lui, se réunissent et complotent à son encontre. Il présente des troubles de l’humeur il se montre mutique pendant une partie de l’entretien.  Il faut donc pousser le diagnostic en demandant s’il présente d’autres troubles : a-t-il du mal à dormir ? Mange-t-il bien ?

    Il semble presenter une dépersonnalisation, avant cet événement, il était calme, discret selon les dires de sa mère et actuellement il présente un autre type de personnalité soudaine opposée.

     

    5- En évaluant la situation de Mr X, et la violence qui peut émaner de lui lors de son délire de persécution, je proposerai une hospitalisation avec suivi psychiatrique… selon moi cela sort de mes compétences dans l’immédiat et j’évalue  sa situation psychologique urgente.

    Néanmoins je peux proposer un suivi par la suite en binôme avec le suivi psychiatrique. Nous devons traiter l’urgence dans un premier temps de la situation de crise.

     

    6- y’a-t’il eu d’autres événements de ce genre récemment ou anciennement ?

    quelle relation entretient-elle avec son fils ? Est-ce une relation conflictuelle ?

    Est-il fils unique ? Eleve-t-elle seule Mr X ?

    Pourquoi décrit-elle Mr comme « trop calme » avant ?

    Comment est Mr X sur le plan scolaire ?

    Sait-elle ce que le voisin aurait dit à son fils ? Lui a-t-elle demandé ?

    Je chercherai à savoir auprès de la maman la relation qu’elle entretient avec son fils, si elle a remarqué avant des comportements différents, si elle a connaissance d’un élément déclencheur ou traumatisant qui aurait pu affecté particulièrement son fils.

    La maman semble dépassée par le comportement de son fils et de ce fait semble ne pas prendre en compte les ressentis même « délirants » de ce dernier. Elle exprime que « le voisin est très gentil », et que « son fils lui fait peur » on peut supposer que la maman inconsciemment alimente le délire de son fils qui se sent persécuté et incompris. Sa mère étant très inquiète a besoin d’être accompagnée face à la pathologie de son fils, qu’on lui explique sa souffrance, pour qu’elle puisse lui apporter son soutient de maman, ce qui pourrait être une aide précieuse pour Mr X dans sa prise en charge thérapeutique.

    Un deuxième rdv peut être proposé  plus tard à Mr X selon l’évolution ( traitements , conclusion du diagnostic et d’une éventuelle hospitalisation)

    je propose de revoir Madame afin de suivre la situation et de l’aider à faire face à la souffrance de son fils.

    #15124
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Audrey,

    A nouveau, votre analyse est juste et votre regard est vraiment bienveillant sur le patient et sa mère. Vos propositions thérapeutiques sont complètement adaptées. Je vous félicite et vous souhaite une belle continuation dans votre formation.

    Audrey

    #15139
    Photo du profil de Alban Pauly
    Alban Pauly
    Étudiant(e)

    Bonjour Audrey,

    voici mes réponses pour la cas n° 2

    Question 1

    L’objet de la consultation est l’inquiétude de la mère de M. X suite a des comportements violents et agressifs de la part de son fils, présent à la consultation, depuis quelques mois. M. X se sent persécuté par son voisin et en est venu à le menacer d’un couteau.

    Question 2

    Délire de persécution (interprétation)

    Question 3

    M.X n’exprime pas de besoin. A ce jour, il indique que son voisin complote contre lui, y compris avec d’autres personnes du quartier. Il se sent en danger. Il a besoin d’être prit en charge.

    Sa mère a besoin d’être aidée, elle ne contrôle pas la situation et est dépassée. Elle est très inquiète.

    Question 4 

    Les éléments fournis tendent vers une paranoïa de M. X. Le fait qu’il se sente persécuté et victime d’un complot généralisé en sont des symptômes. Egalement, le fait qu’il ne voit de solution que dans la nécessité de les tuer et qu’il soit incapable de prendre en considération l’avis d’autrui.

    Question 5

    Je propose un traitement spécifique médicamenteux, ainsi qu’une période d’hospitalisation afin de vérifier la bonne prise des médicaments et d’assurer une période de surveillance. Un suivi thérapeutique régulier me semble indispensable. Avant cela, je pose quelques questions à la mère notées ci-après.

    Je propose également à la mère, si elle le souhaite, un accompagnement pour elle.

    Question 6

    Je pose essentiellement les questions à la mère :

    – si le début des symptômes ne peut pas être en lien avec le début d’un traitement quelconque (et donc effets secondaires néfastes)

    – Si M. X prend des substances toxiques à sa connaissance (cannabis, alcool régulier, drogues)

    – Les fréquentations de M. X s’il en a, et si oui, si changement récent

    – Est ce que M. X a déjà eu des humeurs de suspicions injustifiées par le passé, dans son enfance, avant ces derniers mois ?

    – Est ce qu’il y a eu un événement particulier quelque temps avant le début de ces comportements récents ?

    – Contexte familial et d’autres cas similaires dans la famille.

    – Comment le vit elle ?

    – je m’intéresse à elle aussi (sa vie, autres enfants, mari(s), profession, relation à X etc..)

    #15144
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Une fois de plus, bravo, votre diagnostic et vos propositions d’accompagnement sont complètement adaptées, je vous félicite et reste à votre disposition.

    Je vous souhaite une belle fin de journée

    Audrey

    #15224
    Photo du profil de Stéphanie Blanchard
    Stéphanie Blanchard
    Étudiant(e)

    Bonjour,

    Pour cet étude de cas, je pense que la mère de Mr X est désemparée par le comportement de plus en plus violent et dangereux de son fils et souhaite qu’on les aide avant qu’un drame survienne. Elle veut que l’on protège son fils de lui-même et qu’on protège les autres de son fils.

    La souffrance réprimée de son fils a entrainé un repli sur lui-même, ce renfermement qui a lui-même entrainé un changement de comportement (sentiment de persécution, d’être jugé…) Il est agressif et violence. Nous sommes donc dans un trouble de paranoïa  marqué par une projection de sa propre vision de la réalité.

    N’ayant pas conscience de ses besoins, il serait bien de mettre en lumière son comportement, de l’aider à prendre du recul sur la situation, l’aider à comprendre que personne ne lui veut de mal, que sa réalité n’est pas celle que les autres voient. Mais de part sa méfiance, il est possible que cela n’est pas d’effet et à ce moment-là et de part sa violence, il serait peut-être plus prudent de l’hospitaliser pour sa sécurité et celle des autres. Il serait aussi intéressant de l’accompagner avec un suivi psychologique et si besoin de lui prescrire un traitement.

    Les questions intéressantes à poser :

    Est-ce qu’il prend un traitement médicamenteux ou autres substances tels que des drogues ?

    Des questions liées à son environnement : A-t-il des amis ? Est-il étudiant ? si oui, comment ça se passe ?

    Comment était ces relations avec sa mère dans son enfance ? avec son père ?

    Il y a-t-il eu des actes de violence, malveillance dans son enfance ?

    A-t-il déjà eu le sentiment d’avoir été rejeté ou humilié ?

    Quel regard porte-t-il sur lui ?

     

    Je vous remercie

    Stéphanie

    #15230
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Stephanie,

    A nouveau, votre diagnostic est juste et vos propositions thérapeutiques également. Je vous félicite et reste à votre disposition pour la suite de votre parcours de formation.

    Passez une belle journée

    Audrey

13 sujets de 121 à 133 (sur un total de 133)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Chercher dans les Forums

Membres récemment actifs

Illustration du profil de Elodie Pollet
Illustration du profil de Sandrine Carle
Illustration du profil de Lucie Ferreira
Illustration du profil de Elsa HARPIN
Illustration du profil de Arcangelo Pirillo
Illustration du profil de Theolis Formations
Illustration du profil de Loelia Maraldo
Illustration du profil de Stéphanie Blanchard
Illustration du profil de Olivia Aureille
Illustration du profil de muriel moreno
Illustration du profil de Edwige Lepoint
Illustration du profil de Justine.Delebarre
Illustration du profil de Karine MICHALET
Illustration du profil de VIEN The Khanh Linh
Illustration du profil de Audrey Aymard
logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®