Théolis Formations
15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 141)
  • Auteur
    Réponses
  • #13265
    Photo du profil de FLORENCE Marquant
    FLORENCE Marquant
    Étudiant(e)

    Bonjour

    1) consultation suite au comportement agressif et inquiétant d’ un jeune homme de 19 ans. Forte inquiétude de la part de sa maman qui ne le reconnaît plus.

    2) Présence de symptômes avec delire ordonné et cohérent, systematisé de persécution, une certaine agressivité,  de la méfiance, l’idée que les gens complètent dans son dos .

    3) 4)

    Pour moi le jeune homme souffre d une psychose , plus particulièrement de paranoïa avec une idée de persécution très marquée.  Il semble ne pas prendre en considération ce que les autres pensent de lui et reste bloqué sur l’idée que les voisins complotent dans son dos, parle sur lui, qu’on est contre lui… Le jeune homme ne prend pas de recul il a une projection psychotique.  Pour moi je pense que sa paranoïa est associée au délire d’interprétation avec le thème de persécution et de négation qui reviennent . Son délire est construit autour d’un persécuteur : le voisin .

    5) pour moi le.plus important est de protéger ce jeune homme ainsi que son entourage en proposant une hospitalisation . Le jeune homme a des.propos agressifs, dit qu’il doit les tuer qu’il n’a pas.le choix. La.prise de neuroleptique ainsi qu’un suivi psychologique est à recommander.

    6) je pourrai demander à sa mère : y a til déjà dans la famille des personnes atteintes de paranoïa?

    Comment se passe la vie familiale? Y a til eu un événement récent qui peut expliquer le changement de comportement de son fils?

    Comment était il avant cela ? Des problèmes de personnalité ? Timide ? Introverti?

    S’est il déjà plein plus petit qu’il était persécuté par des camarades de classe? Quil ne se.sentait pas aimé ?

    #13279
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonsoir Florence,

    A nouveau, votre analyse est juste et les propositions thérapeutiques adaptées. Je vous félicite également pour votre regard bienveillant

    Bonne soirée

    Audrey

    #13364

    Bonjour,

    1) Mx qui a eu une grave altercation avec son voisin, se rend en consultation accompagné de sa mère, cette dernière se dit être très inquiète du changement de comportement de son fils qui de nature calme et discret agit désormais de manière agressive, violente, colérique et est devenu incontrôlable.

    2) Mx souffre de délire systématisé de persécution, projection psychotique, délire d’interprétation, comportement défensif, méfiance, susceptibilités, renfermé, pensées psychorigide qui le mène en permanence à croire qu’il est la cible d’un complot ou d’une conspiration.

    3) Mx à besoin d’une aide pour sortir de ce délire de persécution, délire qui l’empêche d’avoir une vie social et familial sereine. un accompagnement psychologique pourrait l’aider à retrouver un apaisement intérieur et mental.

    4) Il semblerai que Mx souffre de:

    -Psychose paranoïaques  ou de bouffées délirantes

    5) traitement: Neuroleptique et hospitalisation, suivie psychologique, une surveillance lors de la prise de neuroleptique.

    6) On peut demander si il y a eu un ou des évènements traumatique déclencheurs ressent ou anciens dans l’enfance de Mx qui pourrait expliquer se changement de comportement, quel genre d’enfant était Mx dans sa relation avec autrui( les autre enfant , la famille, les parents, fratrie).

    Cordialement,

    Nathalie G

     

    #13418
    Photo du profil de Robin VERY
    Robin VERY
    Étudiant(e)

    Etude 2

    1) Le motif n’apparait pas, même si en lisant l’étude on comprend tout de suite beaucoup de chose, Mr X conclue « je vais les tuer, je n’ai pas le choix. »

    Je souligne par cette dernière qu’il n’y a pas de problème de sa part, ses actes son justifiés, il subit une menace de la part de ses voisins.

    2) Les symptômes sont : le fait qu’il sait se que pense son voisin et que c’est contre lui.

    Le fait que Mr X soit passé du calme à l’action par l’agressivité et la colère excessive. On note la phase de repli pendant laquelle il rumine le complot contre lui et la phase d’action.

    Il dit aussi cela fait des mois que son voisin conspire contre lui.

    Fait important sa mère ne comprend rien, il est face au reste du monde. (C’est une interprétation, car le texte est court).

    3) Ses besoins sont clairs, c’est de se débarrasser de cette conspiration par tous les moyens (homicide du voisin ?).

    4) L’hypothèse est rapide : La paranoïa on retrouve tous les marqueurs :

    Le délire ordonné et cohérent (pour lui), il y a la persécution et le persécuteur (voisin).

    Le délire d’interprétation. Le faite de savoir ce que les autres pensent, le complot.

    Personne renfermé sur elle-même (les autres peuvent être un danger).

    C’est un jeune homme et ce trouble peut apparaitre dans cette tranche d’âge.

    On ne parle pas de voix ou de chose qui le pousse dans ses actions ou réflexions.

    Comme toujours le texte est court, il n’y a pas de relationnel non plus. Donc dans ces conditions on ne peut que supposer.

    5) Pour lui on ne peut pas y aller par 4 chemins : c’est radical mais personnellement il y a danger pour lui-même et pour autrui. Même si on pourra toujours l’aider, dans un premier temps il a besoin d’être dans une structure qui le protège.

    Je pense que l’hospitalisation s’impose.

    6) Depuis quand son fils pense que son voisin le surveille ?

    Des ami(e)s, ou copines ? Comment il s’entend avec ces personnes ?

    Un événement traumatisant ou important que son fils aurait vécue ?

    Comment c’est passé son enfance dans la famille ?

    Des cas similaire dans la famille ?

    Je réponds au format forum et bien évidement c’est très synthétisé.

    Il y a beau coup à dire, a approfondir.

    Déjà simplement sur la place d’un psycho praticien et sa responsabilité face à ce genre de personnalité.

    Comment parler et rassurer un Mr X … Lui faire comprendre que dans son intérêt, il serait préférable de faire ne serait-ce qu’un court séjour dans un endroit adapté pour l’aider.

    #13430
    Photo du profil de christelle very
    christelle very
    Étudiant(e)

    Etude de cas 2

    1) Mr X vient en consultation avec sa mère car elle est inquiète du changement de comportement de son fils.

    2) Les symptômes sont le délire systématisé de persécution (il est persuadé que le voisin l’espionne, se moque de lui, qu’il parle de lui avec les autres voisins, qu’un complot se monte contre lui…), l’agressivité, la violence, il est devenu colérique, incontrôlable, et renfermé.

    3) Il nécessite une prise en charge d’urgence car il est dangereux pour autrui. Il faut qu’il puisse être coupé de son environnement habituel pour pouvoir se reconnecter avec la réalité et que les professionnels de santé puissent agir sur le délire de persécution.

    4) Le diagnostic psychopathologique de Mr X est la paranoïa, en effet, le délire est cohérent bien construit et logique c’est donc un délire systématisé. Il fait preuve de soupçon vis-à-vis d’autrui, d’une méfiance exagérée, d’agressivité, de violence, se sent persécuté, a une vision erronée de la réalité tous ses symptômes vont en faveur de la paranoïa.

    5) Il a besoin d’une prise en charge en adéquation avec l’urgence de la situation, c’est-à-dire hospitalisation pour le protéger et protéger autrui car il est dangereux. En tant que psychopraticien nous ne sommes pas à même de gérer une telle situation. Cette hospitalisation sera avec une prise en charge psychologique (psychiatre) et traitement de type neuroleptique, dont il faudra contrôler la prise car vu qu’il se méfie des autres, il risque de ne pas prendre son traitement.

    6) – Comment s’est déroulé l’enfance de Mr X ?

    – A-t-il des frères et sœurs ? Si oui comment ça s’est passé entre eux lorsqu’ils étaient enfants, et maintenant quelles sont leurs rapports ?

    – Comment se passe votre relation avec votre fils et celle de votre mari et votre fils ?

    – Est-ce que c’est la première fois qu’il réagit comme ça ?

    – A-t-il vécu un évènement traumatisant dernièrement ?

    – A-t-il déjà consommé de la drogue ?

    Cordialement

    #13439
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Nathalie,

    Votre analyse de cas est juste et les propositions thérapeutiques sont adaptées. Je vous félicite.

    Bonne continuation dans votre formation

    Audrey

    #13440
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Robin,

    Votre analyse de cas est juste et riche en précisions. L’urgence de l’hospitalisation est effectivement de mise. Pour ce qui est de la posture du praticien face à un profil comme celui de Mr X est d’être bienveillant face à ses propos et entendre ce qui pour lui est important. L’option d’hospitalisation est rarement entendable pour les profils paranoiaques, il s’agit souvent d’accompagner la famille dans cette prise de décision en collaboration avec le médecin traitant

    Je vous félicite pour votre analyse et vous souhaite une belle continuation dans votre formation

    Audrey

    #13441
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Christelle,

    Votre analyse de cas est juste et la proposition thérapeutique adaptée. Je vous félicite pour la justesse de votre positionnement et votre bienveillance

    Belle continuation dans votre formation

    Audrey

    #13957
    Photo du profil de ventroux eric
    ventroux eric
    Étudiant(e)

    Bonjour

    Etude de cas n°2

    le sujet : jeune homme de 19 ans (Mr Y)

    motif de la consultation :

    le jeune vient en consultation avec sa mère, celle ci est très inquiète depuis plusieurs mois suite au comportement de son fils et à certains évènements (quelles sont ses comportements et évènements?)

    les évènements déclencheurs : altercation grave avec le voisin âgé de 21 ans

    une dispute à cause de propos tenu par le voisin (quelles sont t’ils ? Sont t’ils réels ou disproportionnés?) question à poser au fils : quelles émotions avez vous ressentie ? (voir les valeurs touchés)

    réaction du fils : il est allé chercher un couteau (intervention du voisin pour calmer l’incident et éviter l’accident ou les blessures physiques

    la maman précise : que son fils était un garçon discret, calme, voir parfois trop calme (introverti) question : il y a t’il une raison, une situation passé pour que cet enfant qui était calme est devenu agressif et dangereux pour lui et les autres ?

    La maman précise également : qu’aujourd’hui son fils est devenu colérique, agressif, quelle ne le reconnaît plus, qu’il est incontrôlable et qu’il lui fait peur (question : en dehors de l’incident avec le voisin , il y a t »’il eu d’autre incident ? Quand, où, comment, quelle age….?)

    la maman précise aussi : que le voisin est une personne gentille et qu’il n’a rien dit de mal (question à son fils : que vous a t’il dit et qu’est ce qui vous a mis en colère à se point?) , voir la cohérence de l’histoire du fils ? Délire ou pas, ? paranoïa ou pas ? …..etc

    précision complémentaire :

    le jeune homme est quelqu’un de très renfermé (question : depuis quand ? il y a t’il eu un évènement particulier à ce changement de caractère ou de comportement ?)

    le jeune homme à un regard fuyant tout au long de la conversation ? (qui y a t’il derrière se regard fuyant : timidité, frustration, peur, traumatisme…..à chercher?)

    explication du jeune homme sur l’altercation violente :

    il m’a cherché

    cela fait des mois qu’il me cherche (part de vérité ou délire?)

    je le voie derrière la fenêtre (part de vérité ou délire?)

    il m’espionne ; il se moque de mois (délire?)

    il parle au autres voisin (part de vérité ou délire?)

    le jeune précise qu’il se sent incompris par sa mère (elle ne m’a jamais compris de toute façon : question : depuis quand le jeune pense que sa mère ne l’a jamais compris, demandez une autre situation ou histoire où il c’est sentie incompris par sa mère ou son père ? Il y a t’il un père présent et une fratrie?)

    le jeune homme continu dans ses explications :

    il se monte un complot (délire?)

    il se trama quelques choses, les gens me regarde bizarrement (délire?)

    les gens me regarde bizarrement et organisent des repas où leur seul préoccupation est de se moquer de moi (il y a t’il un motif de moquerie ? Par le passé ? Dans quelle situation cela c’est déjà produit?)

    un délire de persécution apparaît assez nettement dans les propos du jeune homme

    il continu :

    je vais les tuer

    je n’ai pas le choix

    question : est lui qui pense cela ou bien , il y a t’il des voies ou quelque chose qui lui parle et qui lui dicte ce qu’il a à faire ou ce que les autres pense de lui ?

    S’agit t’il d’une personnalité paranoïaque :

    la personnalité paranoïaque implique la présence d’au moins 4 des 7 symptômes suivants :

    lev jeune homme pense :

    que les autres l’exploitent ou lui nuisent (voisins)

    il est préoccupé par le doute de la loyauté ou de la fidélité (mère)

    il craint que des informations soient utilisé contre lui (complots, il m’espionne…..)

    il discerne des signification cachées, humiliante (il se moque de moi, il me regarde bizarrement…)

    à détailler : il ne se pardonne pas d’être blésé, dédaigné (il organise des repas sans moi), par contre il se sent insulté et humilier

    il perçoit des attaque contre sa personne ou sa réputation auxquelles il va réagir par la colère la contre attaques (utilisation d’un couteau pour tuer le voisin)

    il met en doute de manière répété la fidélité de son conjoint (dans ce cas met t’il en doute la fidélité et l’amour de sa mère ?)

    Le comportement du jeune homme est défensif, délire de persécution, il interprète tout comme des signes de malveillance, on veut lui nuire, on complote, on se moque de moi, elle se sente trahi, trompé…..

    Généralement le personnalités paranoïaques sont des personnes sensibles, timides, repliées sur soi, remplies de doute, elle sont renfermées….

    Accompagnement :

    le risque est le passage à l’acte sur soi (suicide) ou sur les autres (dans ce cas agression au couteau du voisin avec envi de le tuer « je vais le tuer et je n’ai pas le choix »), le jeune homme est donc dangereux pour lui et les autres

    sont état est certainement dépressif, et il a besoin de soin psychiatrique et il devrait être hospitaliser pour éviter tous risques pour lui et les autres, il convient de le protéger afin d’éviter tout passage à l’acte la prochaine fois

    après le psychiatre jugera du traitement médicamenteux (neuroleptiques, antidépresseurs

    je pense que dans ce cadre là, le rôle du psychosomaticien est de passer la mains et que le jeune homme soit hospitalisé

    merci et bonne journée

    eric

    #13963
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Eric,

    A nouveau votre étude de cas fait preuve d’une belle précision et justesse. Bravo pour votre bienveillance et l’idée de passer le relais.

    Belle fin de journée

    Audrey

    #13961
    Photo du profil de ventroux eric
    ventroux eric
    Étudiant(e)

    Bonjour

    Etude de cas n°2

    le sujet : jeune homme de 19 ans (Mr Y)

    motif de la consultation :

    le jeune vient en consultation avec sa mère, celle ci est très inquiète depuis plusieurs mois suite au comportement de son fils et à certains évènements (quelles sont ses comportements et évènements?)

    les évènements déclencheurs : altercation grave avec le voisin âgé de 21 ans

    Je rajouterai juste quand revenant un peu sur mon cours, la partie « personnalité antisociale devrait un peu être approfondie avec le jeune homme au vue de son impusivité, du passage à l’acte ilmédiat , dans l’abscence de ressenti emotionnelle, je pense que cela demande à être affiné et que certains point demandent plus d’information (respects des regles sociales, a t’il un emploi ou quelle est sa situation scolaire, as t’il des remord ou pas, quelle est sa moral, ces valeurs, depuis quand est t’il agressif, (enfant, addos…) comment se traduise ses colères, que représente la discipline pour lui, les regles, et unélément que je regarderais c’est qu’est ce qu’il pense de lui

    après la relation avec la mère (systémique) , le père ? les autres,

    c’est un cas ou il y a encore beaucoup à découvrire une fois qu’il sera stabilisé après son hospitalisation

    voilà, merci à vous

    bonne journée

    eric

    #14018
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Eric,

    Cet approfondissement n’est pas sans intérêt car il faut effectivement, quand c’est possible, envisager l’univers des possibles pour ne pas passer à côté de quelque chose. Bravo pour votre investissement dans cette étude de cas

    Bonne journée

    Audrey

    #14027
    Photo du profil de Mathilde Selin
    Mathilde Selin
    Étudiant(e)

    Bonjour Audrey,

    Voici ma deuxième étude de cas

    Mon ressenti

    Mon ressenti est une souffrance terrible chez le sujet qui se sent seul, incompris de tous et qui se sent victime des personnes qui l’entourent. Ce doit être une situation terrible et insupportable à vivre au quotidien pour lui.

    Concernant sa maman, on perçoit, à travers sa démarche d’amener son fils en consultation qu’elle est totalement démunie, perdue, dans l’incompréhension du changement de personnalité et des réactions actuelles de son fils. Elle souffre énormément de ne pas reconnaitre son enfant et de ne pas pouvoir l’aider. Elle a peur pour elle, pour les autres et pour son enfant car les conséquences de ses actes pourraient être irrémédiables pour tous. C’est un appel à l’aide.

    Question1 : Motif de la consultation

    C’est une altercation avec un voisin qui a déclenché la consultation de Mr.X. Celui-ci a interprété les propos de son voisin de telle sorte que la persécution qu’il a ressentie l’a poussé à vouloir le tuer. La consultation semble être impulsée par sa maman qui s’inquiète pour son fils face à ses comportements et aux évènements qui en découlent. Le jeune homme semble avoir, selon les propos de sa maman, une personnalité qui a beaucoup changé, avec des accès de colère et d’agressivité qui génère de la peur chez elle tant le sujet semble être incontrôlable.

    Question 2 : Symptômes présentés

    Mr. X présente présente des délires d’interprétation et de persécution, il n’a pas de prise de recul entre ses propres pensées et celles d’autrui, il a des comportements agressifs, il s’exprime avec beaucoup de colère et a la volonté de passer à l’acte dans la violence avec son entourage tellement il se sent persécuté. Il semble pourtant renfermé lors de la consultation.

    Question3 : Les besoins

    Je pense que Mr.X a besoin d’être écouté, compris et qu’on prenne au sérieux ce qu’il vit et ce qu’il pense.D’ailleurs, il l’exprime très bien « elle n’a jamais rien compris » en parlant de sa maman. En effet, celle-ci ne comprend pas les interprétations erronées et les propos de son fils sur le voisinage. Le sujet ne se sent pas entendu sur ses perceptions qui semblent suivre un raisonnement (=délire) totalement structuré et cohérent. Cette incompréhension sur ce que les gens pensent et font apparemment contre lui, plus l’incompréhension de sa maman, alimentent en lui une colère dont les conséquences risquent d’être de plus en plus préjudiciables.

    Question 4 : Hypothèses sur le diagnostique psychopathologique ? Pourquoi ?

    Mr. X semble souffrir de paranoïa, une psychose qui altère sa personnalité. Son comportement, sa personnalité ont changé, ses relations sociales se détériorent et le mal-être grandissant de Mr.X se manifeste dans ses accès de colère de d’agressivité de plus en plus incontrôlables.

    Il semble être dans un délire structuré et cohérent l’amenant à penser qu’il est en permanence persécuté par les gens qui l’entourent. Il est dans un délire d’interprétation tel que la souffrance générée par celui-ci le pousse à adopter des comportements inadaptés et violents.

    Question 5 : Propositions d’accompagnements.

    Dans le cas de la paranïa, Mr.X aurait besoin d’être hospitalisé, d’avoir un suivi psychologique et de prendre un traitement médicamenteux (neuroleptiques)

    Question 6 : Propositions d’accompagnements

    A quel moment la personnalité de Mr. X a changé ?

    Y a-t-il eu un évènement déclencheur ?

    Comment se sent-il avant, pendant et après les accès de colère ?

    Y a-t-il d’autres personnes dans l’entourage familial qui présentent ce type de symptôme ?

    A-t-il conscience que toutes les personnes qui semblent le persécuter ne le faisaient pas avant ? Pourquoi voudraient-elles le persécuter ?

    Cordialement,

    Mathilde

    #14051
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Mathilde,

    A nouveau, j’apprécie toute la bienveillance qui ressort de cette deuxième étude de cas. Je vous félicite, le diagnostic est juste et les propositions adaptées.

    Je vous souhaite une belle journée

    Audrey

    #14085
    Photo du profil de Cécile GRASSET
    Cécile GRASSET
    Étudiant(e)

    Bonjour

    1/ Motif de la consultation :

    Monsieur X manifeste un comportement agressif, violent, et impulsif qui inquiète sa mère.

    2/ Symptômes :

    Monsieur X a des accès de violence et d’agressivité envers son voisin.

    Il a changé de comportement récemment, auparavant il était très discret. Il est fuyant lors de la consultation.

    Il manifeste un délire d’interprétation et de persécution (on lui veut du mal, on se moque de lui, on l’espionne, on ne l’a jamais compris).

    Il n’a pas de contrôle sur ses actes et ne distingue plus le bien du mal (un autre voisin a du l’arrêter pour qu’il ne tue personne)

    3/ Monsieur X a besoin d’être apaisé afin que ses relations aux autres redeviennent équilibrées

    4/Diagnostic :

    Monsieur X présente tous les symptômes de la paranoïa (persécution, interprétation, absence de contrôle)

    Toutefois, au vu de son âge, du fait qu’il a toujours été discret, et du caractère soudain de cet accès de violence, on peut envisager qu’il s’agisse de bouffées délirantes aigues.

    5/Accompagnement : En premier lieu, l’hospitalisation est indispensable afin qu’il ne se nuise pas à lui-même ni aux autres, d’une part, et qu’il puisse commencer un traitement à base de neuroleptiques sous surveillance médicale quotidienne, d’autre part.

    Puis, un suivi psychologique.

    6/ Questions à poser :

    Quels évènements sont-ils intervenus dans sa vie avant ce premier délire ?

    Prend-t-il des toxiques / a-t-il des addictions ?

    A-t-il ou a-t-il eu une maladie qui aurait nécessité une surveillance médicale ?

    A-t-il eu auparavant des difficultés à nouer des liens, à se faire des amis ? à participer à des activités de groupe ?

    Merci

    Bonne journée

15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 141)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®