Théolis Formations
15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 43)
  • Auteur
    Réponses
  • #6908
    Photo du profil de Julie Garnier
    Julie Garnier
    Étudiant(e)

    Bonjour.

    Mr X vient en consultation à la demande de sa mère inquiète suite à une altercation violente entre son fils et le voisin qu’il a essayé de tuer.

    Mr X habituellement calme et discret est devenu soudainement agressif, colérique et incontrôlable. Il se sent persécuté, espionné et pense être l’objet d’un complot des voisins qu’il veut tuer.

    Mr X a besoin de sortir de ce délire psychotique pour sa propre sécurité et celle de son entourage.

    Mr X peut souffrir de paranoïa, il se sent persécuté et a développé une forte agressivité et un besoin de violence meurtrière pour mettre fin au complot dont il pense être l’objet. Néanmoins, il peut également souffrir de bouffées délirantes aigues car le délire est soudain et que Mr X est jeune et totalement coupé de la réalité.

    Pour accompagner Mr X, il convient de le faire rapidement hospitalisé pour sa sécurité et celle des autres. Il devra être mis sous neuroleptiques pour calmer les délires. L’hospitalisation permettra de contrôler la prise régulière de ces médicaments. Des examens complémentaires de toxicologie ainsi qu’un examen neurologique pour écarter la présence d’une tumeur devrait être faits également ( Si résultats négatifs le diagnostique des bouffées délirantes serait écarté)

    Les questions qui pourrait être posée à Mme X :

    A quelle période a-t-il commencé à montrer des signes d’agressivité, de persécution? Y a-t-il eu à sa connaissance un élément déclencheur de cet épisode psychotique? Est-ce la première fois que vous remarquez un tel comportement chez votre fils? Quel est le contexte familial? Et la nature des relations familiales? Est-il coutumier des prises de drogues? Comment se sent elle face à cette situation?

    Merci

    Bonne journée

    #6934
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonsoir Julie,

    Félicitations pour la finesse de votre diagnostic, l’idée d’écarter un trouble neurologique est très pertinente. Les questions envisagées sont également très intéressantes

    Bravo

    Passez une belle soirée

    Audrey

    #8530
    Photo du profil de Céline Barreau
    Céline Barreau
    Étudiant(e)

    Bonjour, je vous délivre mes premières impressions/

     

    ce jeune homme trop calme aux yeux de sa mère change radicalement de comportement.

    peut-être il y at’il eut un ou des évènements déclencheurs de ce comportement/ voilà une des premières questions qu’on pourrait lui poser à lui et à sa mère.

     

    ce jeune homme sent persécuter depuis un moment ey pense que les gens complote autour de lui.

    Le Changement radical de comportement me fait penser à des bouffées délirantes aigü et le fait du délires de persécution me  fait penser à une paranoïa

    en tout cas dans ce cas , nous sommes dans une situation d’urgence car il faut le protéger de lui même et protéger son entourage direct qu’est sa maman.

    de plus l’utilisation d’une arme blanche donc le passage à l’acte contre quelqu’un nous dit que ce jeune homme est en tel état de souffrance . il est urgent de mettre en place une hospitalisation avec des traitements adaptés ( neuroleptiques)

    cela permettra à sa mère d’êtremoins sur le qui-vive le fait de le savoir en sécurité dans un établissement approprié.

    le fait de l’éloigner de son environnement immédiat lui permettra d’apaiser ses angoisses de délires de persécutions et permettra aux médecins de voir les souffrances de ce jeune homme.

     

    voilà pour mes premières impressions.

    cordialement

    céline

    #8543
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Céline,

    Merci de votre intérêt porté à ce cas. Votre analyse est juste et il est effectivement important de donner de l’importance à la souffrance du patient et ne pas rester sur la dangerosité uniquement

    Bravo pour ce regard analytique et empathique

    Belle continuation

    Audrey

    #9798

    Le cas de Mr X est très préoccupant, son comportement devient dangereux pour lui et pour les autres. Les inquiétudes de la maman sont justifiés.

    Mr X vient consulter accompagné par sa maman suite à une violente et très grave altercation au couteau avec son voisin.

    Les symptômes présentés par Mr X sont les suivants :

    Violence contre autrui, agressivité, colère contre sa maman, enfermement, les yeux baissés, se sent persécuter par les autres, il voit le mal par tout, l’envie de supprimer les personnes qu’ils le dérange.

    Mr X souffre d’un délire systématisé de persécution, il ne fait pas la différence de ce qu’il pense et ce que les autres pensent (voisins, sa mère. Pour conclure, on peut dire que Mr X souffre de Parnoa.

    Mr X A  a besoin d’être :

    rassurer , apaiser, écouter, relier à la réalité, hospitaliser en urgence pour lui procurer les soins nécessaires, le protéger et protéger les autres.

    Pour accompagner Mr X , je préconise une hospitalisation, un neuroleptique et une psychothérapie.

    Pour creuser un peu plus et mieux comprendre la situation, je poserai quelques questions supplémentaires.

    – Mr X avait déjà été vu par un médecin ou un autre spécialité ?

    –  Parlez moi un petit peu de la naissance et de l’enfance de Mr X ?

    – Avez-vous d’autres enfants ? Si oui leur age, leur relation avec Mr X ?

    – Sa relation avec vous, avec son père, elle est comment ?

    – Mr X a-t-il des amis, des loisirs ?

    – Mr X est -il ou était-il  scolarisé ? Si oui comment se passait-il concrètement ?

    – Mr X avait t-il un problème de santé dans le passé ?

    – Avez-vous quelqu’un  dans la famille qui présente des symptômes similaires ?

    – A quand remonte ce changement de comportement de Mr X et quand  la première crise a apparu ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    #9821
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Rachida,

    Le diagnostic est bien une paranoia et les questions envisagées vont nous permettre de voir si il y a eu des bouffées délirantes initiatrices de la psychose. Il y a effectivement un caractère d’urgence qui nécessite une hospitalisation.

    Félicitations pour votre travail

    Audrey

    #9830

    Merci Audrey et au plaisir d’échanger davantage.

    #9930
    Photo du profil de Coralie Degradot
    Coralie Degradot
    Étudiant(e)

    Bonsoir,

    Merci pour ce cas clinique très intéressant. Mr X se trouve dans une situation qui demande une réaction en urgence. Il est en effet dangereux pour les autres, ses proposes semblent déterminés. Une hospitalisation en hôpital psychiatrique dans un service spécialisé lui permettra d’avoir accès aux soins dont il a besoin.

    Voici mes réponses aux questions :

    //Q1 : MR X n’à pas de motif de consultation. Il vient accompagné de sa mère, qui elle, est consciente des propos et des actes violents de son fils.
    D’après les propos de Mr X, cette obligation de tuer ses voisins est logique. Il n’a pas conscience d’un problème, donc n’est pas en demande d’aide.
    Mr X est dans une situation de perte total de lien avec la réalité. Il ne serait jamais venu en consultation de lui-même.

     

    //Q2 : Symptômes de Mr X :

     

    Mr X présente les symptômes d’un délire paranoïaque de persécution

    Il se raconte des histoires et interprète dans le sens de la persécution toutes les actions de ses voisins.
    Il part dans des délires dans lesquels il imagine l’organisation de repas par tous ces voisins pour se moquer de lui et comploter pour lui nuire.

    Mr X est renfermé, évite le contact visuel avec le thérapeute (porosité du Moi?).

    Il a du mal à prendre la parole mais quand il le fait il tient un discours logique et argumenté arrivant à la conclusion qu’il lui faut tuer ses voisins.

    En ce sens, Mr X présente des signes de psychopathie.

    Face à certaines stimulations, Mr X présente une forte implusivité sans filtre quant à ce qui est juste, ce qui est légal. Sans aucune possibilité de prendre de la distance vis à vis d’un évènement, d’une personne, pour percevoir le tout dans un contexte plus global.

    Ce qu’il exprime vis à vis de sa mère correspond au critère d’idéalisation, elle n’é « Jamais rien compris ». En celà elle l’a déçu. Elle est donc potentiellement en danger car le déni des émotions expérimenté par les personnes souffrant de psychopathie peut représenter un risque de passage à l’acte violent sur elle.

    //Q3 : Besoins de Mr X.

    Dans un premier temps, Mr X a besoin d’une hospitalisation d’urgence car il est un danger pour les autres. Le passage à l’acte dont parle sa mère est la preuve qu’il est capable de réagir fortement et concrêtement. Pas « simplement » intérieurement.

    A l’hopital, il bénéficiera en principe d’un traitement adapté avec des neuroleptiques pour apaiser le délire paranoïaque et d’un accompagnement thérapeutique qui pourra se poursuivre en libéral par la suite.

    Mr X étant majeur, sa mère doit faire la demande d’hospitalisation de son fils ou avoir recours à un professionnel de santé habilité à en faire la demande.

    Dans un second temps, après sa sortie d’hôpital, Mr X aura besoin d’un accompagnement très spécialisé et pluri-disciplinaire.

    //Q4 : Hypothèses psychopathologiques

    Du coup elles sont plus haut 🙂

    – Délire paranoïaque de persécution

    – Psychopathie
    Mr X a donc besoin d’une hospitalisation car le risque de passage à l’acte violent est concret et réel.

    //Q5 : Propositions d’accompaFinement:

    Les propositions suivantes sont applicables en post-hospitalisation sous réserve que le patient soit stable et réponde positivement au traitement médicamenteux mis en place par l’équipe soignante de l’hôpital psychiatrique.

    Sur le point de la paranoïa uniquement, je proposerais à Mr X de partager sa façon de vivre son quotidien pour repositionner ses peurs profondes.

    nous pourrions explorer ses expériences passées, son enfance et adolescence pour lui permettre de vivre pleinement sa vie de jeune homme.

    EN complément, je recommanderais également à sa mère de se faire accompagner car l’expérience vécue par son fils et les diagnostics qui en découlent peuvent être un choc et engendrer une profonde angoisse (déjà présente car elle dit avoir déjà peur de son fils).

    L’accompagnement de Mr X serait conditionné à une prise en charge pluridisciplinaire et en lien avec son médecin psychiatre.

    //Q6 : Questions à Maman de Mr X :

    – Est-ce le premier épisode de violence envers autrui?
    – Prend-il des médicaments actuellement?
    – Consomme-t-il des drogues ou en a-t-il déjà concommé (la marihuana est un facteur aggravant pour la paranoïa)
    – Historique familial : déjà des cas de paranoïa ? De pathologies mentales?
    – Historque personnel de son fils : a-t-il vécu des expériences traumatisantes? A-t-il été violent plus petit avec les autres enfants, les animaux?
    – Quelle qualité de relation entre elle et son fils ?

    Et la plus difficile pour elle : vous sentez-vous prête à faire le nécessaire pour aider votre fils.à revenir plu présent à la réalité? (Les demandes d’hospitalisation par les proches créent beaucoup de stress et culpabilité pour celui qui signe)

    #9950
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonsoir Coralie,

    Je vous félicite vraiment pour votre analyse très détaillée. Votre diagnostic est précis et les propositions adaptées à la pathologie du patient

    Bravo

    Belle continuation dans votre formation

    Audrey

    #10023
    Photo du profil de Melanie Labrosse
    Melanie Labrosse
    Étudiant(e)

    Bonsoir,

    Etude de cas 2

    Grosse inquiétude de la maman de Monsieur X. Elle me paraît désemparée face au comportement de son fils qui lui semble incompréhensible et dangereux pour lui et les autres.

    1/ Agressivité envers son voisin suite à une altercation, se pensant persécuté. Mère démunie, ne reconnaissant pas son fils .

    2/ Agressivité , colère incontrôlable, replis sur soi, regard fuyant, sensation de persécution, d’incompréhension et de complot.

    3/ L’isolé dans un endroit où il sera en sécurité pour lui même et l’extérieur ( prise en charge rapide ) afin d’être à son écoute et lui apporter un apaisement.

    4/ Paranoïa et délire Érotomaniaque  . Sensation de persécution que seul lui perçoit et se sent incompris.

    5/ Hospitalisation / Traitement neuroleptique / Suivi psychologique

    6/ A partir de quel moment a t-il ressenti la persécution de son voisin ? Y a t’il eu un événement particulier juste avant ?  A son avis, que pense le voisin de lui ? Qu’est-ce-qu’il aimerait que sa mère comprenne ?

    #10043
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonsoir Mélanie

    Merci de votre intérêt pour l’étude de cas.

    Quels éléments vous font penser au délire érotomaniaque?

    #10120
    • Question 1 : Quel est le motif de consultation de Mr X ?

      Monsieur X consulte accompagné par sa mère qui s’inquiète de voir son fils changer de comportement , alors qu’il est d’un fond gentil, réservé voir replié sur lui même, celui ci présente des troubles paranoïaques et a tenté de tuer son voisin avec qui il est en conflit.

    • question 2 : Quels sont les symptômes présentés par Mr X ?

      Monsieur X se montre replié sur lui – même ,il est persuadé qu’on lui veut du mal et se montre atteint du délire de persécution et de paranoia l’amenant à être agressif et violent puisqu’il a même voulu tuer son voisin avec un couteau . Il n’est pas capable de prendre du recul et de distinguer ce qui est de l’ordre du réel et ce qui n’est qu’une interprétation

    • Question 3 : Quels sont les besoins de Mr X ?

      d’après moi, Monsieur X aurait besoin de calme, d’écoute active, de sécurité. il a besoin d’être rassuré par une personne qui sera neutre et ne le jugera pas ( psychologue) . Il sent que sa mère est inquiète et pour lui cela affecte sa vision de leur relation. Si sa mère pense que le voisin est gentil c’est qu’elle a pris position contre son fils ( interprétation possible dans la tête du patient parano)

    • Question 4 : Quelles hypothèses faites-vous sur le diagnostic psychopathologique de Mr X ? Pourquoi ?

    • Il semblerait que Monsieur X soit atteint de paranoia, qu’il soit dans un délire de persécution. ainsi il n’a pas la capacité de prendre du recul ou de se mettre à la place de l’autre, il voit son voisin comme un persécuteur. Il pense que le voisin se moque de lui, parle de lui et monte un complot contre lui avec d’autres personnes, il a des hallucinations .
    • Question 5 : Que proposez-vous pour accompagner Mr X ?

    • Je propose une hospitalisation compte tenu de son état préoccupant de la violence dont il fait preuve, des menaces qu’il exprime à l’encontre de ce voisin. Egalement cela serait plus rassurant pour sa mère qui le voit dans cet état tous les jours et peut se sentir également en danger . Ensuite, neuroleptiques et suivi psychologique.
    • Question 6 : Quelles questions seraient intéressantes à poser à la mère de Mr X afin d’approfondir la compréhension du fonctionnement de Mr X et l’aide la plus adaptée ?

    • je pense qu’il serait intéressant de savoir quelle relation sa mère entretient avec lui, si elle est une maman possessive, étouffante, quel est le cadre familial , quelle place a le père, quelles sont les relations sociales de ce jeune homme et s’il n’a pas été victime de traumatisme, de harcèlement à l’école, ?
    #10133
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour Diane,

    Je vous félicite pour votre analyse détaillée et de qualité. Bravo

    Belle continuation pour la suite

    Audrey

    #10287
    Photo du profil de Christelle Festin
    Christelle Festin
    Étudiant(e)

    Bonjour !

    Mes impressions :

    Le caractère urgent d’une mise en place de soins avant un passage à l’acte regrettable pour ce jeune homme (et son entourage).

    La rupture brutale décrite par sa mère entre sa personnalité habituelle et ses actuels accès de violence.

    La souffrance psychique de ce jeune homme se sentant menacé par un environnement vécu comme hostile et persécutant.

    Question 1 : motif de consultation ?

    Le motif de consultation est une altercation inhabituelle et violente (avec arme) de la part de M.X jusque-là très calme et réservé, qui fait suite à d’autres comportements jugés inhabituels et préoccupants. A noter que la consultation est à l’initiative de la mère, qui est très inquiète de ce changement constaté chez son fils.

    Question 2 : symptômes ?

    Il y a des symptômes d’irritabilité, d’agressivité, sautes d’humeur avec des pulsions de violence, qui sont vraisemblablement vécues par M.X comme des réactions défensives.

    Ils ont consécutifs à un délire de persécution de type paranoïaque où M.X pense que tout le monde complote activement contre lui. On note une interprétation faussée de la réalité, dans les moindres détails perçus par lui et dans le discours rationnel de la mère qui contredit celui-ci (le voisin a toujours été bienveillant).

    Enfin, on note une attitude de repli et de retrait social, qui semblait préexister dans une certaine mesure avant les comportements actuels.

    Question 3 : quels besoins ?

    M.X a besoin de retrouver un état psychique qui lui permette d’appréhender la réalité de manière plus objective et donc moins anxiogène. Il est actuellement un danger pour lui-même et pour les autres et doit être pris en charge de manière urgente et adaptée.

    Question 4 : quelle hypothèse de diagnostic ?

    M.X était déjà très réservé, qualifié de trop calme, ce qui pourrait être interprété comme une forme de retrait ou d’inhibition avant de développer ouvertement un délire d’interprétation sur le thème de la persécution. On peut supposer qu’il s’agit d’une personnalité paranoïaque qui se dévoile.

    Néanmoins, M.X est jeune adulte et son changement est décrit comme très soudain, son délire peut-être aussi. Ne pourrait pas-t-il s’agir également d’un délire paranoïde (bouffée délirante) qui émerge comme une entrée dans la schizophrénie ?

    Dans les deux cas, c’est un cas d’urgence psychiatrique.

    Question 5 : que proposez-vous ?

    Je leur explique l’urgence à contacter un psychiatre, en vue d’une hospitalisation psychiatrique d’urgence, afin de mettre M.X à l’abri de lui-même et soulager sa mère. Je les aide si besoin.

    Le passage à l’acte doit être absolument évité. Une fois hospitalisé, l’administration de neuroleptiques permettra de résorber les idées délirantes et l’équipe soignante pourra déterminer plus exactement le diagnostic et la suite des traitements.

    C’est un patient que je ne pourrais accompagner que s’il suit un traitement et après l’hospitalisation. A ce moment-là, nous pourrons ensemble l’aider à travailler sur son estime et sa confiance en lui, son narcissisme et sa relation aux autres, son histoire si nécessaire, s’il accepte.

    S’il refuse les soins ou s’ils sont difficiles à mettre en place, je pourrais proposer un travail conjoint avec la mère et ses proches pour soutenir, informer et favoriser son acceptation de la prise en charge.

    Question 6 : Quelles questions pour Mme ?

    Y a-t-il eu un événement déclencheur qui pourrait expliquer l’apparition de ces comportements ?

    Etait-il un enfant méfiant, craintif ?

    A-t-il des amis ? Une petite amie ?

    Les voit-il toujours ?

    Que fait-il de ses journées ? (activités, centres d’intérêt, …)

    En dehors de l’expression de persécution, tient-il d’autres propos étranges ou fait-il des choses étranges ?

    Est-il déprimé ?…

    Merci pour ce cas et votre retour,

    Bonne fin de semaine,

    Christelle

    #10304
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Bonjour,

    Une nouvelle fois Christelle, je vous félicite pour la pertinente et la précision de votre analyse. Vous avez un vrai regard de clinicienne, bravo.

    Belle continuation à vous

    Audrey

     

     

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 43)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®