Théolis Formations
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #5721
    Photo du profil de Marie34
    Marie34
    Étudiant(e)

    Une nouvelle interrogation se pose à moi  la lecture du module 2.

    Je me demandais si l’ EXTERIORISATION, présenté comme mécanisme de protection dans la psychose dans le cours, ne peut pas être également présent dans la structure psychique d’une personne névrosée également à un degré plus modéré peut-être ?

    C’est à dire sans entrer,  par exemple, dans la paranoïa où l’autre serait perçu comme dangereux mais dans le sens où le conflit interne d’un sujet type serait projeté à l’extérieur sur une autre personne pour de pas être perçu comme faisant partie de la responsabilité interne et propre de l’individu ?

     

    Par exemple :  Un individu veut se lancer dans une nouvelle activité professionnelle mais s’auto-censure en projetant son incapacité angoissante à se lancer réellement et fait porter  la responsabilité de son inertie à un autre (conjoint, famille, société…). Dans cet exemple, ce mécanisme de protection peut-il être considéré comme de l’extériorisation d’un patient présentant une structure psychique névrotique ou s’agit-il d’un autre mécanisme de protection ? Je doute de la classification de cet exemple dans le  mécanisme du DEPLACEMENT.

     

    Je vous remercie de vos éclairages.

     

    Marie

     

    #5726
    Photo du profil de Audrey Aymard
    Audrey Aymard
    Équipe Théolis

    Re bonsoir,

    Vos questions sont très intéressantes et montrent l’attention que vous portez à la formation et je vous en remercie.

    Vous avez tout à fait raison au sujet de l’extériorisation. Ce mécanisme peut également se retrouver dans la névrose sauf que cette fois, il n’y a pas transformation délirante de la réalité mais interprétation de la réalité. Les mécanismes de défense sont souvent associés à une structure particulière mais ce n’est pas exclusif. En effet, on ne peut pas réduire un patient à un mécanisme tout comme on ne peut pas définir une structure de personnalité sur la base unique d’un mécanisme. Le mécanisme de défense est un indice précieux de la structure de personnalité de l’individu mais il prendra tout son sens seulement dans son contexte. Ainsi, l’extériorisation peut se manifester dans la psychose mais aussi dans la névrose, et le lien du patient à la réalité sera déterminant dans le diagnostic psychopathologique.

    En espérant avoir répondu clairement à votre interrogation

    Bonne soirée

    Audrey

    #5728
    Photo du profil de Marie34
    Marie34
    Étudiant(e)

    Re bonsoir Audrey,

    Je vous remercie pour cette réponse très claire et détaillée. Oui c’est avec intérêt et attention que je prends le temps de me re-familiariser avec tous ces concepts et que j’apprends de nouvelles notions grâce à vos cours.

    Je garde en tête les précisions que vous venez de m’apporter au sujet de l’extériorisation et les autres mécanismes de défense en lien avec une structure particulière sans pour autant y enfermer l’individu. Effectivement le contexte joue un rôle prépondérant et le lien du patient à la réalité est déterminant pour la détermination de la structure de personnalité.

     

    Merci pour ces éclaircissements.

     

    Bien cordialement,

     

    Marie

     

     

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®