Théolis Formations
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #14798
    Photo du profil de Sylvie Blanchet
    Sylvie Blanchet
    Étudiant(e)

    Bonjour,

    Une amie qui me sert de support pour essayer mes protocoles, me fait part de son soucis de trop s alcoliser….

    Elle travaille en energetique et cela lui pose un probleme car elle ne comprends pas cette « addiction »

    Je me pose la question suivante : est ce que la cause est forcement dans une vie anterieure ? et dans ce cas quel est le protocole le plus approprie ?

    Ou peut. on la faire regresser dans sa vie actuelle pour trouver l element declancheur de cette nouvelle habitude…

    Dans les protocoles aucun ne fait reference d explorer la vie actuelle donc est ce qu on a le droit de faire ca   ou doit t on forcement retourner dans le passe ?

    Merci, je tourne en rond avec cette question….

    #14827
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Sylvie,

    Merci pour cette question très intéressante. Je vais reprendre les différents points et y répondre un à un :

    Elle travaille en energetique et cela lui pose un probleme car elle ne comprends pas cette « addiction »

    Je me pose la question suivante : est ce que la cause est forcement dans une vie anterieure ? et dans ce cas quel est le protocole le plus approprie ?

    La cause est probablement dans une vie antérieure (sauf exceptions mais nous allons en parler). En effet, vu le nombre généralement conséquents de vies avant celle là, statistiquement, la plus grande partie de nos blocages karmiques fondamentaux ont plus de chances d’avoir été engrammés jadis que dans la vie présente (surtout qu’en se « raffinant », notre âme se crée progressivement moins de nouveaux karmas complexes vie après vie).

    Cependant, passé la statistique, rien n’empêche que la cause vienne de la vie présente (dans le cas de l’addiction, un fort refus, un désir de fuite par rapport à soi-même (généralement), ou par rapport à la vie ou la responsabilité en général).  On notera en passant que pour nous, en hypnose, la cause psychologique importe peu.

    Comme tout éléments mémoriel karmique, l’angoisse ou la douleur originelle (le refus ou la fuite originelle) peut être libérée avec le protocole du pardon. C’est dans tous les cas la mise en lumière de la douleur émotionnelle, son « écoute » sensorielle et corporelle qui permettra la libération. Le protocole du pardon peut suivant la configuration être adapté pour permettre au patient de se pardonner soi même ou, plus précisément, pour permettre à l’identité de la vie passée d’arriver à se pardonner. Parfois, il s’agit aussi de pardonner et de se faire pardonner par d’autres mais concernant ce point seule la séance particulière pourra vous aiguiller. On notera au passage qu’il est possible lors du processus de pardon dans le lieu de lumière de faire intervenir la personnalité présente et de faire entamer un dialogue entre les personnalités présentes et passées afin de trouver un apaisement, une acceptation, un pardon (et on pensera au cadeau symbolique de fin de résolution).

    Ou peut. on la faire regresser dans sa vie actuelle pour trouver l element declancheur de cette nouvelle habitude…

    La réponse est oui, bien sûr, le processus de régression est le même.

    Le mieux dans ce cas est de ne pas présumer à l’avance de l’origine du trouble et d’utiliser un pont d’attention et l’esprit directeur pour trouver lui même la vie concernée. La forme pouvant être « Je demande à ton esprit directeur, quand tu franchiras cette porte, de te conduire directement à la vie à l’origine de cette problématique, qu’elle soit présente ou passée » et laisser faire la magie de l’attention et de la conscience…

    La régression dans la vie présente est plus l’apanage de l’hypnose Ericksonienne. Elle permet de remonter à l’une des redondances de la problématique dans la vie présente (même si le trauma est antérieur) et, à partir de la redondance, à tenter une résolution (comme nous l’avons vu l’essentiel est de retrouver et d’écouter le trauma, l’émotion originelle pour la libérer).

    Ma préférence personnelle va à l’hypnose spirituelle dans sa manière de mettre en place et d’utiliser la régression, moins symbolique et plus « originelle » que les formes de l’hypnose Ericksonienne (qui a cependant de bons résultats suivant les façons de faire et les situations).

    Si l’esprit directeur devait vous conduire à une situation d’enfance de la vie présente, il ne sera évidemment pas possible de faire revivre la mort à votre patiente. Il vous suffira, une fois la situation décelée, de la conduire directement dans un lieu de lumière (par des indications claires et une rupture de pattern appropriée) et de procéder ensuite à la résolution classique du protocole du pardon.

    Dans le cadre des addictions aux drogues, il est à noter qu’un aspect physique de dépendance a pu s’installer et qu’il conviendra : Soit d’aider la personne à ancrer de nouvelles ressources positives, soit lui conseiller en même temps de consulter un spécialiste qui pourra l’aider à un sevrage physique (surtout si l’addiction est importante et installée).

    N’hésitez également pas à proposer plusieurs séances si la première ne suffit pas car l’addiction est un symptôme qui peut cacher de nombreux troubles karmiques différents. Dit autrement, si l’addiction est devenue un moyen, en général, de fuir la souffrance émotionnelle, elle restera fortement ancrée tant que l’origine de la fuite de cette douleur ne sera pas précisément et complètement réglé.

    Dans les protocoles aucun ne fait référence d explorer la vie actuelle donc est ce qu on a le droit de faire ca   ou doit t on forcement retourner dans le passe ?

    Vous avez donc le droit de faire cela bien que je vous invite à laisser l’esprit directeur et la séance en décider pour vous.

    En espérant vous avoir répondu au mieux,

    N’hésitez pas,

    Bonne pratique.

    #14830
    Photo du profil de Sylvie Blanchet
    Sylvie Blanchet
    Étudiant(e)

    Merci beaucoup pour ces explications interessantes.

    En effet je n ai pas pense au protocole de pardon…

    Entre ma question et la reponse j avais fait une seance avec elle, ou je demandai la meilleure vie anterieure pour comprendre l origine de l addiction.

    Il est apparu qu elle a ete abuse et s est refugie dans l alcool pour oublier, elle a fini sa vie miserable et seule…

    Il y avait aussi une forme pensee que l on a elimine dans le lieu intemporel.

    J ai une prochaine seance a faire avec elle, je vais inclure le pardon…et voir le resultat.

    Merci…

     

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®