Théolis Formations
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Réponses
  • #14581
    Photo du profil de Liliane BASSALI
    Liliane BASSALI
    Étudiant(e)

    Merci beaucoup pour cette formation passionnante.

    J’ai une patiente qui souhaitait explorer sa relation aux hommes et notamment le sentiment qu’elle ne rencontre jamais les hommes qui pourraient lui correspondre ou lui convenir.

    Ce que nous avons trouvé était largement suffisant pour engendrer ce sentiment… sur plusieurs vies elle a été abusé sexuellement tantôt par des grandes frères, tantôt par des hommes qui abusaient de leur statut (curé, personnes influentes, etc.). Sur plusieurs vies elle a subi l’opprobre et la honte de ce fait…  Sur plusieurs vies elle est morte en couches et le bébé avec… (souvent le fruit de ces abus)… à la fin de chacune de ces vies, elle s’est juré régulièrement de se protéger des hommes et de s’en méfier, considérant que les hommes qui déclaraient être des protecteurs ou des proches qui l’aimaient étaient des ennemis ou des traitres… Nous avons demandé à l’esprit directeur si cette décision était toujours pertinente et juste pour sa vie actuelle et la réponse était affirmative…

    Durant la séance, elle a rapidement senti des douleurs dans le bas-ventre, avec une nausée très forte, se levant régulièrement pour aller aux toilettes…

    Pour l’accompagner, j’ai fait plusieurs fois appel à voix haute aux guides, guérisseurs et êtres de lumière pour la réparer dans tous ses corps… sans oublier la coque de protection et l’exercice énergétique de l’étoile de lumière…

    J’ai aussi demandé à l’esprit directeur de nous mener à la vie où elle a été la plus heureuse avec un homme afin qu’elle puisse réactiver et ramener ces ressources-là avec elle : dans cette vie-là elle a été heureuse dans son mariage avec un gars qu’elle connaissait depuis son enfance mais cela n’a pas duré longtemps, elle est morte en couches à 30 ans avec le bébé et n’a pas eu d’autres enfants…

    Nous avons eu le temps d’aller dans l’entre-vie pour vérifier si elle était bien en phase avec son contrat d’âme. Elle était en paix avec elle-même, elle avait en effet décidé de ne plus dépendre d’aucun homme et d’accéder à l’autonomie par elle-même, son bien le plus précieux. Elle avait aussi décidé d’être très vigilante pour que ses relations soient toujours claires, elle avait décidé de nettoyer tout cela (relations incestueuses). Elle était satisfaite du chemin parcouru dans sa vie actuelle.

    Ma question porte sur les nausées qui ont perduré longtemps après la séance. Elle a mis du temps à revenir ici et maintenant, dans son corps, alors que j’ai vraiment pris le temps d’une lente sortie de transe. Je lui ai ensuite fait faire de l’EFT et de la brain-gym, je lui ai laissé tout le temps pour se relever et nous avons déjeuné ensemble tranquillement pour qu’elle ne reparte pas trop brusquement.

    Qu’aurais-je pu faire de plus durant la séance pour amoindrir ces manifestations ? Est-ce que le simple fait de revisiter et retrouver ses souffrances récurrentes, qui semblent « perpétuelles »  dans plusieurs vies et sur plusieurs siècles, aura suffi à la libérer ou aurait-il fallu ajouter un autre protocole ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

     

     

    #14609
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Liliane,

    Merci pour cette question.

    Votre question est intéressante car elle va entrainer une réponse dans le prolongement de votre question précédente ( https://theolis-formations.fr/forums/topic/recurrence-des-situations-a-travers-plusieurs-vies/#post-14608 ).

    Les malaises (ici les nausées) peuvent avoir deux grandes origines en hypnose spirituelle :

    – La présence d’entité « mal parties » ou « en demi-départ » (mais ce n’est pas le cas qui nous occupe présentement)

    – Le défoulement en cours, ou juste initialisé d’un nœud émotionnel et karmique (c’est le cas présentement que nous allons développer).

    Dans le cas qui nous occupe et pour faire simple, les séances de régression ont amenée l’attention de votre patiente à aller voir un des nœud / douleur karmique. Comme nous l’avons vu, donner de l’attention à un nœud karmique entraine progressivement sa résolution (l’attention suivant sa qualité et sa quantité donne l’énergie nécessaire à la problématique pour être défoulée).

    Lorsqu’un tel nœud est mis en lumière, il lui faut une certaine quantité d’attention et lâcher prise pour être entièrement résolu. Dit autrement, une fois ce dernier mis à jour, il faut « l’écouter » corporellement, lui donner de l’espace pour exprimer ce qu’il est suffisamment longtemps pour que sa résolution soit complète.

    Un protocole de régression et de pardon classique, en hypnose spirituelle, sert notamment cet objectif : On remonte à l’origine (ou à la répétition) d’un évènement devenu karmique (on prend donc conscience d’un nœud encore présent dans notre champ d’énergie), on identifie ainsi une émotion que l’on commence à « écouter » (à libérer) et on organise un espace d’acceptation, de pardon, de lâcher prise (l’espace de lumière servant à la médiation) pour donner du temps d’attention, de qualité de lâcher-prise, à la résolution complète de cette émotion.

    Si un nœud karmique et émotionnel a été repéré mais n’a pas encore eu assez de qualité/quantité d’attention, sa résolution est en cours mais peut rester temporairement bloquée à certaines étapes du processus.

    Dit autrement, si on commence volontairement ou par hasard le défoulement d’une émotion mais qu’avant la fin du processus on se remet dans une position de résistance, le processus s’interrompt là où il en est.

    Pour bien comprendre votre situation précise, il me semble important d’ajouter en quelques mots l’information suivante : Un blocage karmique a un échos localisé dans le corps et est corporellement plus ou moins « violent » suivant sa charge et le volume de résistance associé.

    Dit autrement, certaines douleurs émotionnelles « nous retournent l’estomac » tant elles sont fortes en intensité et tant nous résistons encore à leur acceptation (au fait d’accepter de les vivre pour les dépasser, les libérer).

    Dans le cas de votre patiente, une des douleurs karmique qui a été réveillée (sur de grosses problématiques il peut y en avoir beaucoup) a commencée son travail de libération et s’est donc présentée au premier plan (et l’échos dans le corps physique a entrainé un début de travail dans le ventre/l’estomac).

    Si à ce stade votre patiente avait lâché prise, acceptée la douleur émotionnelle cachée derrière le symptôme physique et porté son attention sur cette douleur en acceptant de la revivre et de la pardonner, la nausée / douleur aurait rapidement (quelques minutes, dizaines de minutes) évoluée. Votre patiente aurait sentit des mouvement dans cette zone de son corps physique puis, une fois l’émotion entièrement vécue (et donc libérée), un relâchement dans la zone, une libération de l’émotion karmique et un mieux être général.

    Pour répondre à votre question, la clef pour « amoindrir ces manifestations » consiste donc à aider votre patiente à accepter de revivre la douleur émotionnelle ou tout du moins, à lâcher prise et à laisser le processus se dérouler, en l’invitant à garder son attention sur les manifestations et la douleur émotionnelle et à lâcher prise.

    Les moyens particuliers pour arriver à cet état sont nombreux, que vous passiez par un protocole sous hypnose ou non. Ce qui est important est de comprendre ce qui se joue et d’aider votre patiente à « se relâcher » pour que toute la douleur prisonnière du corps et du champ d’énergie puisse évoluer sous l’action de la conscience et de l’attention.

    Si ces manifestations interviennent en fin de séance, il convient alors d’expliquer à votre patiente de quoi il retourne et de lui proposer une seconde séance qui pourra par exemple partir ce cette émotion ou de ce symptômes tout en lui expliquant que d’ici là elle peut la libérer elle même si elle accepte de l’écouter, de la laisser s’exprimer et d’évoluer… (cependant, à moins qu’elle ne soit dans un chemin spirituel actif, le plus probable est qu’elle refoule jusqu’à votre prochaine séance).

    Afin qu’elle parte de votre cabinet dans de bonnes conditions, vous pouvez l’aider à « refouler temporairement » cette émotion / blocage en amenant son attention vers des ressources positives (comme les avancées déjà réalisée ou par des exercices simples de respiration et de visualisation positive). Il suffira de vous souvenir elle et vous de cette émotion pour qu’elle se défoule à nouveau le moment venu.

    L’essentiel étant de quitter votre patiente dans un état émotionnellement « stable ».

    J’espère que ces éclairages pourront vous aider par la suite,

    Bonne pratique.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®