Théolis Formations
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Réponses
  • #14579
    Photo du profil de Liliane BASSALI
    Liliane BASSALI
    Étudiant(e)

    Merci pour cette formation très riche et passionnante.

    J’ai procédé à une hypnose régressive pour une patiente à partir d’une problématique de sa vie actuelle qu’elle souhaitait comprendre.

    Après avoir accédé à plusieurs vies, il s’avère qu’il y a une récurrence de la situation d’être orphelin ou orpheline (la patiente ayant été tantôt un homme tantôt une femme selon les vies) et il ou elle s’est retrouvé(e) orphelin(e) sur plusieurs vies successives, avec des parents qui meurent à chaque fois accidentellement ensemble alors qu’elle est enfant. Dans sa vie actuelle c’est aussi le cas, elle a été abandonnée bébé par sa mère naturelle et adoptée par un couple.

    En revanche, s’intercale une vie récente où ce n’est pas le cas et où elle vit bien entourée de sa famille…

    Est-ce que le fait d’avoir libéré l’émotion et la souffrance existentielle d’être orphelin(e) dans cette séance d’hypnose peut préserver cette âme de revivre encore la situation d’être orpheline dans des vies futures ?

    Quelle est la logique de ces récurrences ?

    Est-ce parce que cette souffrance n’avait pas été suffisamment accompagnée et traitée jusqu’à maintenant qu’elle se retrouve à nouveau orpheline dans la vie actuelle, alors qu’elle a pourtant expérimenté une vie récente où sa famille était bien présente ?

    Merci d’avance pour vos réponses !

    #14608
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Liliane,

    Merci pour cette question.

    Pour commencer par la fin, nous pouvons dire que la réponse à toutes vos supposition est exacte à savoir : La récurrence de situations est le fruit d’une charge karmique, et, en libérant la charge, notre karma change…

    Nous allons développer :

    Nous pouvons voir le « karma » (le terme est pratique car usuel) comme une somme de charges énergétique, plus précisément de « noeuds », présents dans nos corps d’énergies et agissant dans notre champ informationnel en le déformant.

    Ces noeuds se forment dans la plupart des cas à l’occasion d’un refoulement, d’un refus, d’une non acceptation mentale d’une réalité vécue. Lors d’un tel évènement, lorsqu’un décalage se crée entre une émotion et son acceptation, l’énergie de l’émotion en question, au lieu de se déployer temporairement pour délivrer son « message » (de l’information), s’enquiste dans notre champ d’énergie et crée une déformation de notre structure vibratoire : C’est le refoulement.

    À partir du moment où une émotion a été refoulée, c’est à dire non acceptée, non écoutée, non vécue, elle se met à influencer passivement notre champ d’énergie, déformant littéralement notre perception (nous crée des « zones aveugles de compréhension mentale ») et vibre dans ce dernier, par syntonie.

    Ces nœuds, fruit d’un processus naturel d’apprentissage et d’expérience interrompu par le mental, n’ont pas nature à demeurer en état, notre champ énergétique exerçant une pression constante pour retrouver sa pureté. Ainsi, bien que refoulées, ces émotions nouées dans le champ d’information ont plusieurs conséquences :

    – Elles génèrent des sous-produits « plus acceptables » par notre conscient pour « se faire remarquer », c’est à dire pour que nous mettions suffisamment de conscience sur elles pour qu’elles puissent être « dénouées ».

    Ces sous produits sont les désirs (un désir est un noeud émotionnel qui se cache et fait appel à une stratégie indirecte pour être vécu à nouveau) et les peurs (les peurs sont la mise en place d’une stratégie par le mental pour ne pas aller trop stimuler des noeuds émotionnels refoulés). S’affrontent donc, pour un même enjeu, deux énergies contraires : Une énergie de désir issue de notre être profond qui souhait que tous les noeuds soient « défoulés » et une énergie de peur, issue du mental qui souhaite maintenir la douleur émotionnelle loin de sa réalité et de sa représentation. Chaque « karma » génère donc deux énergies contraires, plus ou moins conscientes, plus ou moins puissantes, suivant la nature originelle du nœud en question.

    – Ces deux énergies, de défoulement et de maintient du refoulement, prennent donc une place active dans notre réalité, dans notre champ vibratoire et suivant la loi d’attraction (nous manifestons les expériences que nous vibrons énergétiquement) nous attirons : Soit des occasion de « vivre nos peurs pour de vrai », soit des occasions de « vivre nos désirs pour de vrai ». Dans les deux cas, et il est intéressant de le noter ici, nous allons être confrontés à l’émotion initialement bloquée ainsi qu’aux structures mentales que nous avons construit autour d’elle. Dit autrement (il existe d’autres méthodes), vivre nos peurs ou nos désirs nous confronte une nouvelle fois à notre douleur refoulée. La souffrance longtemps prisonnière fait alors à nouveau son apparition et nous avons à nouveau deux choix : Le refoulement (à nouveau) et la libération du nœud émotionnel (par l’acceptation de l’émotion, son écoute active lui permettant de s’exprimer).

    Ce que nous appelons communément le karma en occident est en fait la somme de ce passif-actif dans notre champ d’énergie qui, suivant la syntonie et la loi d’attraction, manifeste à nous des expériences similaires à celles que nous avons un jour refusées.

    Un même type d’expérience peut donc se reproduire de nombreuses fois si nous continuons de refouler les nœuds émotionnels en jeu. Et de la même manière, ne plus jamais se reproduire une fois l’émotion originelle vécue pleinement, acceptée, écoutée, assimilées (le nœud dénoué).

    Une fois ces principes compris, la lecture de la situation de votre patiente est plus aisées. Sa situation s’est répétée car elle n’a pas pû / su dépasser la résistance mentale d’injustice face à ce qu’elle vivait lors des différentes répétitions. Si dans la vie présente elle fait en conscience le travail de défoulement et de dépassement de ses nœuds concernant cette problématique, elle cessera tout simplement de les « vibrer inconsciemment » et donc de les manifester. Ce processus de libération de noeuds émotionnels qui nous suivent parfois depuis de nombreuses vie est indépendant de la réalité que nous vivons. L’enjeu est la mise en lumière des douleurs cachées par notre conscience (notre attention plus précisément) pour qu’elles puissent être résolues.

    En espérant avoir pu vous répondre précisément,

    Bonne pratique,

    Au plaisir.

     

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®