Théolis Formations
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #15847
    Photo du profil de Christophe Dubois
    Christophe Dubois
    Étudiant(e)

     

    Temps passé sur ce protocole : 1 heure

    Sur cette séance, nous n’avons pas définit de ressource ou savoir être à récupérer histoire de voir ou çà nous mène.

    Début de séance plutôt prometteur, elle est rapidement en Trans hypnotique.

    Puis viens le passage de la porte vers une autre vie pour essayer de trouver une ressource ou savoir être qui pourrait être utile dans la vie actuelle.

    Au départ elle ne voie absolument rien et au fil des ruptures de pattern, elle voie des couleurs,

    L’orange et noir domine et elle à des larmes.

    je continue à faire des ruptures car rien ne viens, elle finit par voir une masse noire et du blanc avec une sensation d’être oppressée, nous essayons de construire dessus, elle ne peut me dire à chaque ruptures si elle est homme ou femme ou même me décrire un lieu, une image une pensée, une sensation qui viendrait, juste cette masse noir uniforme et ce blanc , j’essaie de construire dessus avec des questions diverses elle finit par arriver à s’approcher de ce blanc et ressent de la chaleur (sensation de bien-être). Mais pas plus et je continue les ruptures…

    Je déduis qu’elle ne veut pas lâcher prise et continue à faire des ruptures pour essayer de trouver ce qui ne va pas. Elle finira par me dire qu’elle pense être au fond d’un puits et elle voit la lumière.

    En essayant d’aller plus loin au-delà de cette lumière pour construire, toujours, rien, j’en déduit qu’elle est dans le contrôle.

    J’essaye de lui faire trouver ce moment ou elle n’y est plus, ou elle est heureuse mais rien n’y fait.

    Je prends donc la décision de la faire sortir de la séance.

    Après un petit entretien sur la séance, j’ai bien tapé dans le mille, elle est dans le contrôle permanent de sa vie, ne lâche pas prise du tous et elle m’avoue avoir peur de la mort .

    (Lié à une expérience de jeunesse)

    Elle a pratiqué par le passé ce genre de séance et le praticien de longue date n’a pas eu plus de résultats que moi. (Même bilan au final.)

    Que pourriez vous m’apporter dans cette séance, qu’aurai-je pu faire pour un meilleur résultat, toutes les remarques sont constructive je suis preneur

    y’ a t’il d’autres moyens pour que la personne ne soit plus dans le contrôle et profite pleinement de sa séance.

    Merci a tous pour les retours futurs

    Amicalement

    Christophe

    #15853
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Christophe,

    Merci pour vos retours et questions.

    Je vais aborder ma réponse par une série de remarques et de points de réflexion en espérant qu’un regard d’ensemble vous ouvrira un champ plus large d’interprétation de votre accompagnement.

    Sur cette séance, nous n’avons pas définit de ressource ou savoir être à récupérer histoire de voir ou çà nous mène.

    Voici le premier point qui me semble important d’être souligné, la conscience est dirigée par nos intentions. Ainsi, plus la démarche est précise et choisie et plus la réponse sera directe, immédiate et pertinente. Ceci est vrai pour tous les sujets, de l’hypnose à la vie quotidienne et, à fortiori dans la pratique énergétique à laquelle l’hypnose spirituelle est fortement liée.

    « Voir où les choses nous mène », sans qu’au moins le praticien ait posé une finalité claire à la séance, revient à une demande vague et floue. Bien sûr, et dans tous les cas, comme une intention générale est déjà présente dans votre relation (votre patiente vient vous voir et a donc une démarche générale), il y aura toujours un point qui sera travaillé mais je vous recommande fortement d’être intérieurement clair dans vos demande, de les formuler pour vous et votre patiente suivant une intention précise.

    Aussi, le plus pertinent est de partir de votre anamnèse avec votre patiente et de définir avec elle un objectif final et éventuellement, dans le cas de situations vastes et complexes, d’objectifs intermédiaires.

    A partir d’objectifs clairement définis, votre intention sera claire au moment de diriger la séance et vous constaterez qu’elle se déroulera d’une manière différente, comme tenue par un fil d’ariane qui rebondit à chaque situation avec, comme intention ferme, le processus attendu.

    Dans le cas d’une demande générale de découverte de l’hypnose, où la demande du patient ne serait pas centrée sur une problématique particulière et pour la découverte de la régression, je vous recommande le « voyage touristique » avec l’intention « de revivre une vie agréable et déterminante » de la personne.

    Dans le cas à présent d’une problématique mal définie, de réticences à l’hypnose, de personnes digitales (contrôlantes), il est intéressant de passer par un ou plusieurs protocoles basés sur la visualisation avant d’entamer les régressions (ce n’est cependant pas une obligation). Vous trouverez sur ce forum plusieurs sujets traitant des personnes digitales et contrôlantes et des stratégies thérapeutiques qui peuvent être appliquées dans ce genre de situations.

    Début de séance plutôt prometteur, elle est rapidement en Trans hypnotique.

    C’est un très bon point et le signe que vous maîtrisez vos inductions. Félicitations.

    Puis viens le passage de la porte vers une autre vie pour essayer de trouver une ressource ou savoir être qui pourrait être utile dans la vie actuelle.

    C’est à ce moment là que vous gagnerez à préciser distinctement et à haute voix l’intention derrière le travail que vous entreprenez. Plus vous serez précis dans la demande et plus la réponse de la situation sera adaptée. Je ne développerais pas ici les résistances cachées chez le patient ou les demandes incomplètes, cela relevant du travail d’anamnèse et de définition de la problématique.

    L’orange et noir domine et elle à des larmes.

    Les larmes dénotent d’une libération émotionnelle. D’un point de vue énergétique, cela signifie qu’un sujet (karma / charge émotionnelle) vient d’être focalisé par l’attention du patient et est en train d’être traité. Souvenons nous que c’est, dans l’essence, cette forme de catharsis que nous recherchons dans le travail thérapeutique car il est libérateur. Je ne dis pas que cet état, si il est seulement léger, est suffisant ou satisfaisant mais il est important de noter qu’il est au coeur du processus que vous recherchez en accompagnant votre patiente. Notons ici qu’une des pistes à ce moment là serait de prendre le temps d’un détour avec votre patiente pour aider cette émotion à être entièrement dévoilées (en prenant le temps de poser des questions sur l’émotion qui se présente et en invitant la patiente à l’approfondir,  à y porter son attention). Si cela vous semble opportun, il est toujours possible de changer de programme et de travailler plus en détail sur l’émotion en basculant vers un lieu de lumière pour un accompagnement de la guidance voir un protocole de nettoyage de printemps dans certains cas (suivez votre intuition en relation avec votre patient).

    je continue à faire des ruptures car rien ne viens, elle finit par voir une masse noire et du blanc avec une sensation d’être oppressée, nous essayons de construire dessus, elle ne peut me dire à chaque ruptures si elle est homme ou femme ou même me décrire un lieu, une image une pensée, une sensation qui viendrait

    Il est intéressant de noter que la régression entraine en premier lieu une immersion sensorielle et émotionnelle. Vous décrivez donc, d’un point de vue énergétique et des mouvement de la conscience une régression qui fonctionne

    Le fait de continuer à faire des ruptures (en prenant le temps d’explorer les sensations, même très incomplètes qui peuvent se présenter à chaque fois) est la bonne façon selon moi de procéder.

    Il peut parfois être frustrant, pour le patient comme pour le thérapeute que des images et des sons ne soient pas clairement présents. En réalité, l’accès à la pleine vision en régression se heurte souvent à deux freins : 1 – Le contrôle mental de la personne, les attentes (les personnes digitales auront beaucoup plus de difficulté que les patients naturellement sensibles à l’hypnose). 2 – La profondeur de l’état de transe : Ce second point étant directement lié au premier car une personne contrôlante devra se trouver dans une transe beaucoup plus profonde pour espérer obtenir les mêmes résultats.

    Que pouvons nous en dire ? Plusieurs choses.

    – Le processus de régression peut être fonctionnel, d’un point de vue thérapeutique, à partir du moment où l’immersion émotionnelle a lieu. En général, le premier sentiment « négatif » qui se présente (ici une sensation d’oppression) est la porte du noeud karmique / émotionnel actif, en cours ou à traiter. Une fois ce noeud émotionnel, vous disposez de plusieurs outils et méthodes pour « tourner autour » et lui trouver une forme de résolution.

    – L’hypnose, sauf pour les personnes les plus réceptives, est un processus pour lequel un entrainement est possible. Dit autrement, une personne digitale et contrôlante peut progressivement relâcher son contrôle au fur et à mesure qu’elle se familiarise avec l’hypnose et le thérapeute. De plus, l’attente ou la trop grande focalisation du patient pour « voir » produit l’effet inverse car les images viennent, on ne « les trouve pas ». Avec la répétition, dans la même séance ou sur plusieurs séances, la qualité des régressions va croissante.

    On se focalise également souvent uniquement sur le rôle du thérapeute (à juste titre) qui doit être un « bon hypnotiseur » mais il est important de se rappeler que le patient, ne serait-ce que par la qualité de sa démarche de guérison et sa capacité à s’en remettre au thérapeute a un rôle important. Une séance d’hypnose et à fortiori une relation d’accompagnement à plus long terme est une relation. Le thérapeute peut toujours s’améliorer mais le patient aussi.

    – Dans le cas où l’on semble parfois n’aboutir à rien, lors d’une régression, il est parfois judicieux de basculer vers une séance basée sur la visualisation (comme le nettoyage de printemps). Ainsi, la personne devra être active dans sa visualisation et se faisant se familiarisera avec l’état hypnotique et pourra ensuite plus facilement accepter de « voir » pendant des régressions. De plus, cela permet de continuer le travail de la séance en cours pour arriver à une forme d’avancée voir de résolution. Rien n’empêche éventuellement de refaire une régression plus tard si la problématique intérieure n’a pas évoluée d’ici là.

    En essayant d’aller plus loin au-delà de cette lumière pour construire, toujours, rien, j’en déduit qu’elle est dans le contrôle.

    Il semble clair que votre patiente est dans le contrôle.

    Je vous invite également à questionner pour vous même le « toujours rien » car vous décrivez une séance qui entraine des ouvertures émotionnelles et de conscience concrètes et réelles. Aussi, vous gagnerez peut être à être moins dans l’attente de résultats particuliers pour être réceptif aux éléments qui se présentent, même si ils ne sont pas à priori en adéquation avec le déroulement que vous avez choisis pour pouvoir vous y adapter. Il ne se passe jamais « rien » dans un accompagnement thérapeutique, la simple démarche de la patiente vers votre cabinet ayant déjà fait une partie du travail !

    Restez peut être plus disponible au changement de programme possible la prochaine fois et voyez comment votre intuition saura prendre en charge les éléments qui se présentent suivant votre intention initiale qui sera claire et ferme. Si vous maintenez une intention claire et ferme intérieurement durant toute la séance, vous serez guidé par votre intuition vers les formes d’accompagnement appropriées. 

    De plus, si vous craignez « de décevoir » votre patient, une des solutions peut être de moins définir à l’avance ce à quoi la personne doit s’attendre. Ne lui promettez rien, dites lui simplement ce que vous comptez essayer et rassurez la en lui affirmant que, quoi qu’il arrive, vous vous adapterez. La visualisation, en ce sens, est toujours une porte de sortie en cas d’impasse complète d’une régression.

    Après un petit entretien sur la séance, j’ai bien tapé dans le mille, elle est dans le contrôle permanent de sa vie, ne lâche pas prise du tous et elle m’avoue avoir peur de la mort .

    Nous n’avons pas de joie ou de bonheur à apprendre, mais « des nuages émotionnel à écarter du soleil »

    Dit autrement, nous n’avons pas à apprendre la joie mais à aller voir pour les pardonner, les écouter, les libérer, nos blessures.

    Ainsi, par son aveu, vous avez une piste de travail avec elle : Aller explorer ces angoisses, cette peur, ces tristesses qui l’éloignent aujourd’hui de sa joie.

    Pour l’aspect contrôlant, nous l’avons vu, l’utilisation de la visualisation ainsi que l’entrainement pourront fortement vous aider et je vous conseille de parcourir ce forum pour les points techniques particuliers propres aux personnes contrôlantes et digitales.

     

    En conclusion, je vois pour ma part un travail de qualité de votre part et la régression n’a pas « rien donnée », elle était seulement incomplète. Le conseil le plus large et le plus aidant à long terme sera donc « n’ayez pas peur de jongler avec les situations, vos outils et les protocoles ». L’intuition et une intention claire sont à terme les meilleurs guides du praticien en hypnose (et cela se travaille par la pratique, ne vous en inquiétez pas).

    J’espère que cette analyse générale du cas que vous nous présentez vous aidera dans votre progression,

    N’hésitez pas,

    Bonne pratique.

     

    #15946
    Photo du profil de Christophe Dubois
    Christophe Dubois
    Étudiant(e)

    Merci Beaucoup pour ce retour bien détaillé qui m’a été précieux en tous point.

    Depuis j’ai pratiqué d’autres protocoles et les séances on été très enrichissante .

    amicalement

    Christophe

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®