Théolis Formations
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #9847

    Bonjour,

    Je me suis lancée hier, avec ma première séance test. Le résultat a été surprenant et en même temps cette séance me laisse quelques questions que je souhaitais vous poser.

    Pour faire court, il s’agissait d’explorer la possibilité d’un contrat d’âme avec la mère du patient, lié à un sentiment d’incompréhension, de non-amour depuis ses premiers souvenirs d’enfance.

    L’entrée en transe s’est faite de façon très rapide, la vie qui a été proposée par l’esprit directeur, en accord avec la demande initiale.

    La mère de la personnalité passée n’apparaissait pas physiquement dans les périodes importantes, puisque absente, puis décédée, mais la personnalité passée, en parlait à chaque étape. Pour le bilan de vie après la mort, cette notion d’absence de mère ressortait également.

    Lors du passage dans le lieu intemporel de lumière, l’âme de la mère ne s’est pas présentée, mais celle de la grand-mère . Celle-ci avait pris en charge son petit-fils. Elle est apparue pour excuser sa fille. Expliquer que sa fille aimait son enfant mais qu’elle était trop jeune pour s’en occuper. Et qu’elle avait voulu protéger et sa fille et son petit-fils.

    J’ai demandé la raison de l’absence de l’âme avec laquelle un pardon devait être entrepris, mais ni la grand-mère, ni le guide n’ont pu donner de réponse. J’ai demandé à la personnalité passée de me retranscrire le message de son guide, mais il ne comprenait pas ou n’entendait pas le message.

    Un pardon a eu lieu par les 2 personnalités passées et présentes, qui a été accepté par la grand-mère.

    Ma question une âme peut ne pas vouloir se présenter pour un pardon?

    Le contrat était-il réellement avec la mère, ou bien avec la grand-mère?

    Est ce que le pardon est aussi efficace?

    L’esprit directeur a confirmé par un signe idéomoteur la résolution du contrat d’âme, et que ses effets se ressentiront sur la vie présente du patient.

    Autre question subsidiaire : à la sortie de transe mon patient a ressentis une chaleur très importante…et moi aussi??? cette réaction est-elle normale?

    Je vous remercie pour vos réponses.

    Céline

     

    #9850
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Céline,

    Tout d’abord, je tiens à vous féliciter pour cette séance qui me semble parfaitement menée.

    Je vais reprendre votre question point par point pour construire ma réponse.

    Je me suis lancée hier, avec ma première séance test. Le résultat a été surprenant et en même temps cette séance me laisse quelques questions que je souhaitais vous poser.

    Pour faire court, il s’agissait d’explorer la possibilité d’un contrat d’âme avec la mère du patient, lié à un sentiment d’incompréhension, de non-amour depuis ses premiers souvenirs d’enfance.

    L’entrée en transe s’est faite de façon très rapide, la vie qui a été proposée par l’esprit directeur, en accord avec la demande initiale.

    Si je comprend bien ce que vous me dites, c’est que la patiente souhaite travailler sur sa relation présente avec sa mère physique au travers de l’exploration d’un contrat d’âme.

    La mère de la personnalité passée n’apparaissait pas physiquement dans les périodes importantes, puisque absente, puis décédée, mais la personnalité passée, en parlait à chaque étape. Pour le bilan de vie après la mort, cette notion d’absence de mère ressortait également.

    Cette exploration, basée sur un pont relationnel en rapport avec la mère physique présente du patient, a conduit à une vie où la personnalité passée a été délaissée.

    Nous avons là une première clef de compréhension de la situation. En effet, comme le pont relationnel utilisé était en rapport avec la mère actuelle, il y a fort à parier que la vie choisie présentait la même configuration familiale d’âmes, autrement dit que la mère actuelle et la mère passée était la même âme et le patient l’enfant dans la vie présente et la vie passée.

    Nous pouvons alors deviner, dans un premier temps et à un certain niveau, ce qui se joue (nous verrons plus loin que la situation révèle d’autres aspects) :

    L’âme de la mère actuelle a causée beaucoup de mal à la personnalité passée du patient et probablement à elle-même par son absence envers son / ses enfants à l’époque. Elle aura décidé, entre autres choses, de reprendre la relation pour arriver dans cette vie-ci à changer et à vivre l’amour maternel entièrement.

    Le patient, d’un autre côté, n’a pas réussi dans sa vie précédente à trouver en lui le pardon et la sécurité que procure la reconnexion spirituelle et cet abandon le suit. Il a probablement choisis lui aussi de revenir prolonger sa relation d’âme afin d’enfin apprendre à pardonner et à se reconnecter avec lui même, mettant de pas là même fin à tout abandon.

    Lors du passage dans le lieu intemporel de lumière, l’âme de la mère ne s’est pas présentée, mais celle de la grand-mère . Celle-ci avait pris en charge son petit-fils. Elle est apparue pour excuser sa fille. Expliquer que sa fille aimait son enfant mais qu’elle était trop jeune pour s’en occuper. Et qu’elle avait voulu protéger et sa fille et son petit-fils.

    J’ai demandé la raison de l’absence de l’âme avec laquelle un pardon devait être entrepris, mais ni la grand-mère, ni le guide n’ont pu donner de réponse. J’ai demandé à la personnalité passée de me retranscrire le message de son guide, mais il ne comprenait pas ou n’entendait pas le message.

    Voici ce que cette situation peu singulière m’évoque.

    Peut-être pouvons nous envisager que l’origine des problèmes relationnels non-réglés entre le patient et sa mère viennent de ce que la grand mère aurait volé / enlevé contre son gré l’enfant à la mère (« pour protéger sa fille et son petit fils ») et que cette substitution soit le noeud et la clef des difficultés du patient dans la vie présente avec sa mère physique.

    Ainsi, la mère a pu ancrer de l’incapacité, de l’infériorité, un replis, etc. dont elle doit se libérer dans la vie présente (ou la suivante… !) et le fils de l’abandon, de l’incompréhension voir de l’injustice, etc. et face auxquels il va devoir travailler la compréhension spirituelle et le pardon.

    Un pardon a eu lieu par les 2 personnalités passées et présentes, qui a été accepté par la grand-mère.

    Si cette théorie est exacte c’est dans un premier temps la grand-mère avec qui un échange de pardon devait être fait, en résolution à la racine de la problématique relationnelle.

    Ma question une âme peut ne pas vouloir se présenter pour un pardon?

    Il semblerait que oui ! (rires)

    Je pense que dans l’absolu, aucune âme ne refuse le dialogue (l’univers a toujours des cas particuliers). Le plus probable est que ce que recherchait le patient en venant faire cette séance avec vous était de remonter jusqu’à ce nœud relationnel particulier avec la grand-mère et de le résoudre.

    Il peut y avoir plusieurs hypothèses pour expliquer l’absence de la mère, la plus probable est pour moi qu’elle n’était pas l’objet du travail réel à effectuer, du moins à cette étape là.

    Il pourrait être intéressant de mettre un place une séance uniquement dans le lieu de lumière où serait appelé l’âme de la mère, uniquement pour un dialogue, un échange, des explications. Il est très probable que l’âme de la mère sera alors présente et qu’un dialogue de recherche de sens et de compréhension pourra s’ouvrir.

    Nous avons la responsabilité de pardonner directement aux êtres incarnés qui sont dans notre vie et certains ajustements familiaux ne peuvent pas être entièrement réglés par les résolutions spirituelles énergétiques ou hypnotiques.

    Le contrat était-il réellement avec la mère, ou bien avec la grand-mère?

    En résumé, avec la grand mère (et une problématique karmique relationnelle est probablement à l’oeuvre entre le patient et sa mère suite à cet événement).

    Est ce que le pardon est aussi efficace?

    Oui étant donné que le pont relationnel utilisé pour le patient a conduit à la résolution de ce qui pose pour lui problème. La conscience (l’esprit directeur) fait des choix infiniment plus pertinents que nos cases mentales en termes de soins et de résolution.

    Autre question subsidiaire : à la sortie de transe mon patient a ressentis une chaleur très importante…et moi aussi??? cette réaction est-elle normale?

    C’est même tout à fait encourageant !

    La libération énergétique (par le pardon ou l’amour) d’un nœud douloureux karmique a une action physique dans notre champ d’énergie (aura). Dit autrement, quand le protocole d’hypnose spirituelle est bien réalisé, certaines formes énergétiques bloquées dans notre champ d’énergie depuis l’événement sont libérée.

    Cette libération (cette réintégration en vérité) est un processus énergétique. Si votre patient avait travaillé ses perceptions subtiles, il aurait, en plus de cette chaleur, ressentis des mouvements internes, la transformation d’une douleur en soulagement, des picotement tout autours de lui, etc. Si il avait était plus avancé encore, il aurait même conscientisé l’enseignement qui lui a été transmis par cette douleur et cette souffrance au moment où elle s’est libérée (aucune inquiétude, l’enseignement a été donné à l’inconscient).

    La chaleur est l’une des perceptions (grossière) d’une action énergétique.

    Le thérapeute, qui se trouve dans le champ énergétique du patient et qui s’est synchronisé avec lui, peut également ressentir par connexion certaines étapes du processus énergétique se déroulant chez le patient. Tout cela est normal et correct, je vous invite même à explorer ces phénomènes en conscience. 

    C’est donc l’excellent signe que vos séances fonctionnent parfaitement.

    Je vous adresses toutes mes félicitations,

    bonne continuation.

    #9910

    Bonjour Camille,

    Un grand merci pour cette réponse très complète.

    J’ai eu besoin d’être rassurée, en écrivant cette longue description. Et finalement, les jours suivants m’ont permis d’analyser, de prendre du recul sur la situation vécue par mon patient…et je suis arrivée à la même conclusion du nœud relationnel avec la grand-mère.

    Je vais cependant tenter d’aborder un travail avec l’âme de la mère, comme vous me le conseillez.

    Votre analyse et vos conclusions sont très réconfortantes pour aborder les prochaines séances…avec plus de sérénité et de confiance.

    Merci pour les cours complets et bien formulés, qui me permettent d’entrer dans cette belle aventure humaine.

    Et merci pour vos encouragements.

    Céline

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®