Théolis Formations
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #12075
    Photo du profil de Sandra Van Haaften
    Sandra Van Haaften
    Étudiant(e)

    Bonjour,

    si notre âme s’incarne en plusieurs corps physiques sur terre, ces personnes ne décèdent pas toutes en même temps.

    avant de se réincarner, toutes les parties de l’âme doivent donc se retrouver ?

    Quand, par ex, la 2e partie de l’âme revient, elle retrouve automatiquement la 1ere pour se reformer ?

    merci

    Sandra

    #12115
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Sandra,

    Merci pour cette question.

    Mes propres explorations en la matière m’amènent à la réponse suivante :

    Il convient de voir l’âme, dans sa globalité, comme le processus d’engrangement d’expérience de la conscience. Une âme est une bulle de conscience, une sorte de disque dur, qui par un jeu de rebonds, d’expériences, de prise de conscience et d’évolution se dirige progressivement vers sa globalité.

    L’âme tisse pour cela un réseau d’expérience se déroulant sur de nombreux plans simultanément, un peu à l’image d’un ordinateur avec plusieurs programmes s’effectuant simultanément en tâches de fond. L’expérience telle que nous la vivons est une séquence dans ce processus d’apprentissage et d’exploration (de la nature fondamentale de la conscience, qui est la nôtre). Au fil de son processus, l’âme grandit en connaissances et en expériences pour finalement devenir elle même le tout (suivant une sorte de fractale de la conscience).

    Aussi, l’âme « n’attends » pas car il est toujours des plans où elle soit active dans l’expérimentation et la création. Ses différentes incarnations, qui ne sont pas obligatoires, se succèdent ou s’accordent suivant des lignes d’expériences déterminées.

    Bien que nous soyons conditionnés par les quatre dimensions de notre plan d’existence, il serait plus juste de se représenter le « tissage » de l’âme comme une trame géométrique fixe plutôt que comme un fil d’évolution temporel bien que, sur le plan du manifesté, tout soit soumit à une évolution.

    Pour répondre strictement à votre question, il semblerait que l’âme n’ait pas à « attendre » en soi du fait de la trame déterminée et tombant toujours juste dans le choix des différentes incarnations et que, paradoxalement, il puisse lui arriver de le faire, si ce temps correspond à ses besoins du « moment ».

    Le temps, dans sa nature physique même, se résume finalement uniquement à un déplacement (dans la dimension qui est la sienne). Dit autrement, passé et futur coexistent et c’est d’un déplacement dans les différentes dimensions de ce qui Est qui « tisse » la trame de l’âme.

    En vérité, du fait de nos conditionnements, il reste difficile de se représenter le fonctionnement de plans ou le temps et l’espace n’existent pas tels que nous les connaissons ici. Je bute moi-même à ce stade aux propres limites de mes représentations.

    Nous dirons en conclusion que l’âme est toujours au bon endroit et explore sans peine tout ce que son chemin d’évolution nécessite ; voilà la connaissance pragmatique qui peut nous importer et nous aider sur notre chemin.

    Merci pour votre question,

    N’hésitez pas.

     

    #12137
    Photo du profil de Sandra Van Haaften
    Sandra Van Haaften
    Étudiant(e)

    Merci beaucoup pour cet éclairage !

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®