Théolis Formations
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #14614
    Photo du profil de Fanny Brassard
    Fanny Brassard
    Étudiant(e)

    J’ai vécu une séance particulière durant laquelle mon patient est passé par des stades émotionnels et physiques très puissants.
    Il venait à la base pour un voyage de l’entre-vie pour comprendre pourquoi il n’arrive pas à avancer dans sa vie, pourquoi il n’arrive pas à prendre les rênes de sa vie, de ses choix.

    Signal idéo-moteur installé pour le non et non réussi pour le oui.
    Le sas de lumière a été impossible pour lui à visualiser, ressentir. J’ai donc utilisé la visualisation d’un pont doré au bout duquel se trouvait sa vie précédente. Il réussi à passer le pont et se retrouve dans une scène ou il n’y a personne, un village mort, des escaliers qui l’attirent mais qu’il ne peut pas emprunter car il ne voit pas les premières marches, il ne voit pas ses pieds. Je demande donc si il y a présence d’entité, réponse non (seul doigt activé). Je l’invite à changer de point de vue et de se retrouver en haut des escaliers, ce qu’il fait. Il me dit qu’il cri et appelle à l’aide car il est seul et qu’un ange arrive à coté de lui. Je lui demande s’il est son guide, l’ange lui fait un signe de la tête pour lui dire oui, ils vont tous les 2 dans un espace de lumière pour poser quelques questions pour qu’il comprenne (et moi aussi !), et là le « guide » sourit, un peu narquois, lui dit que de toute façon il n’obtiendra rien. Étrange…Je demande à mon patient de demander à ce guide de lui faire voir qui il est vraiment, voir son visage, ses yeux ou ressentir les vibrations de son coeur.  Il voit un vieux personnage, sous une grande cape avec capuche, comme une ombre grise, pas bienveillante, mais plutôt moqueuse et limitante.
    Mon ressenti à cet instant : un leurre ou un implant* très limitant qui prend cette forme.
    Il serait long de raconter la suite (séance de 2h30), mais l’exploration de l’entre-vie ne s’est pas faite, car les visualisations étaient laborieuses, noires et bloquées et aucune présence d’un guide. J’ai donc demandé à l’esprit directeur si une réparation karmique était plus opportune (l’anamnèse faite en début de séance m’a aidé dans ce choix ainsi que mes ressentis), et là tout c’est ouvert facilement, les émotions, le corps qui libérait par vagues, spasmes, tremblements, douleurs, larmes…Mais toujours pas de guide pour lui.

    Pour rencontrer mes guides, et en entendant les personnes que j’accompagne en guidance ou entre-vie décrire la relation qu’ils ont avec leur guide, c’est amour, lumière, compréhension, télépathie…Alors que là, freins, doutes, moqueries mesquines, rares messages visuels incompréhensibles.

    J’ai déjà nettoyé pour cette personne des entités via des protocoles chamaniques et je ressentais là, une présence d’un autre plan, d’un autre espace.

    Comment puis-je interpréter cette présence ? Faux guide, entité, pensée limitante, forme pensée, implant, envoutement ?

    * Avant l’apparition de ce guide, il m’a décrit qu’il ressentais un os planté dans ses poumons qui limitait son amour, sa compréhension et qui le protégeait pour ne pas qu’il aille voir ce qui pourrait le faire souffrir et revivre la douleur. Cet os est installé depuis son enfance. Et une fois ces informations données, plus rien n’a voulu sortir à ce sujet. A explorer.

    C’était surprenant comme séance et très formateur pour moi. J’ai usé de vigueur orale à certains moments tellement les émotions et les mouvements du corps étaient puissants et ne permettaient plus d’avancer, pour le recentrer sur ma voix.
    Bon, je reste confiante, mais aussi interpellée par cette présence. Avez-vous un avis, une suggestion ?
    La séance c’est bien clôturée, la personne était ravie…comme quoi ! 🙂
    Un grand merci !

    #14649
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Fanny,

    Merci pour ce témoignage passionnant et cette question.

     

    Je salue votre capacité d’adaptation. Cette flexibilité est le cœur d’une pratique vivante et fonctionnelle, bravo.

    Comment puis-je interpréter cette présence ? Faux guide, entité, pensée limitante, forme pensée, implant, envoutement ?

    Votre question est précise et particulière (dans le sens, d’un cas particulier).

    La réponse dans ce cas précis est un « archétype structurel » (ne vous attachez pas aux mots).
    Les éléments qui peuvent nous y amener par la réflexion sont notamment le fait que vous avez du passer dans un mode de séance symbolique avec votre patient (très bonne initiative vu le blocage rencontré) et travailler sous forme de visualisation et de représentation symbolique des problématiques. Dans ce cadre symbolique il aurait été possible que votre patient se relie à la véritable énergie de ses guides or ce n’est pas ce qui s’est passé : Ce qui s’est présenté est la représentation de ce qui l’empêche d’adhérer à la lumière, à la guidance, un blocage karmique, psycho-émotionnel, en lien avec ce sujet.

    Je n’aurais pas pû trancher moi même à la lecture de votre sujet sans avoir questionné mes guides qui proposent ce terme d’archétype structurel à savoir : Une représentation symbolique d’un conditionnement réel. Certains conditionnements ou karmas ont une forme partielle « d’autonomie énergétique » tant leur structuration et leur charge sont prégnantes. C’est la manifestation de ce conditionnement, une forme d’entité semi-autonome qui s’est visiblement manifestée.

    Je répond à votre question car elle est précise, nous noterons cependant qu’avoir une réponse à ce type d’interrogation est secondaire. Savoir quelle est la nature de telle ou telle manifestation répond à une curiosité mais ne permet pas nécessairement d’augmenter notre capacité d’action.

    Le point qui me semble par contre très intéressant dans la présentation de votre séance est celui-ci :

    et là tout c’est ouvert facilement, les émotions, le corps qui libérait par vagues, spasmes, tremblements, douleurs, larmes…

    Voilà le point nodal d’une séance en hypnose spirituelle et énergétique. Cette libération par vagues est le processus réparateur et libérateur que nous recherchons, quelle que soit la forme que prenne la séance.

    Voilà le point essentiel de la séance (qui fait que votre patient est ravi à la fin). La compréhension de la nature exacte des manifestation est parfois intéressante mais toujours secondaire (tant que l’on est conscient de ce point, rien n’empêche d’être curieux…)

    Ma supposition est que c’est l’archétype structurel lui même qui a été libéré à ce moment là (au moins partiellement), ce qu’il représentait comme ensemble de conditionnements, formes pensées, croyances.

    On notera à ce propos que vous gagnerez à laisser s’exprimer entièrement ces symptômes de libération et à prendre le temps nécessaire pour que ces processus (purement énergétiques) se déroulent jusqu’à leur terme car comme nous venons de le voir, c’est là le cœur de la résolution et de la réparation.

    Je ne doute pas qu’après une ou deux séances supplémentaires (peut être dès la prochaine fois), votre patient sera en capacité de se relier à la guidance, une fois ces obstacles structurels et karmiques dissous.

     

    J’espère vous avoir répondu au mieux,

    Bravo pour votre pratique pertinente et connectée.

    Au plaisir de vous lire.

    #14662
    Photo du profil de Fanny Brassard
    Fanny Brassard
    Étudiant(e)

    Ah oui, c’est génial comme réponse ! Vous remercierez vos guides pour moi 🙂 C’est beaucoup plus clair en effet.

    J’ai conscience qu’il faut laisser la libération énergétique se faire, et prendre le temps nécessaire pour ça. Là où je me suis permis d’intervenir durant ce processus, c’est que le client m’a dit qu’il venait de comprendre, qu’il avait besoin de mon aide pour surmonter son chagrin, ses spasmes. J’ai demandé à son inconscient l’autorisation et j’ai donc accompagné de manière énergétique son processus.

    Comme son projet de visite de l’entre-vie n’a pas abouti cette fois, et que comprendre le sens de son incarnation l’interroge beaucoup, j’ai donc réfléchi à l’étape possible pour la prochaine séance : après la mise en transe, j’interroge son inconscient pour connaitre la priorité pour lui, quel protocole est le plus adapté pour qu’il puisse allez explorer l’entre-vie prochainement, et peut-être que les blocages seront levés comme vous le suggérez. Est-ce qu’on peut se permettre de faire comme ça ?

    Ou bien demander s’il doit explorer la vie qui a déclenché le blocage émotionnel ou karmique sur le fait qu’il n’arrive pas à prendre les rênes de sa vie. Car même si la question est secondaire, cette représentation symbolique partiellement autonome vient révéler qu’il ne peut pas avancer au rythme où il le souhaite, faire les choix pour lui, sa problématique première.

    Je crois qu’en vous répondant, je viens de trouver la réponse 😉

    Un grand merci Camille !

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®