Théolis Formations
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Réponses
  • #10843
    Photo du profil de Muriel Rubin
    Muriel Rubin
    Étudiant(e)

    Bonjour

    Je suis en plein dans la formation qui en passant est très complète et passionnante. J’ai effectué deux séances sur des amis, la première s’est bien passée. La deuxième était très particulière, des le début des la transe profonde, la personne pleure et a des soubresauts.  Je continue le protocole et l’amène au Sas de lumière etc…Avec l’aide de l’esprit directeur j’essaie de l’amener à une vie antérieure. La personne ne voyait rien , ne voyait pas son corps, ni ses pieds et me parlait uniquement avec le signalling. J’ai supposé que j’avais affaire à une entité, j’ai tout fait pour la faire partir et malgré tous les protocoles que j’ai fait l’entité a refusé de partir. J’ai donc sorti la personne de sa transe. Lors du débriefing, la personne m’a dit que quelque chose l’a bloqué dans un cube noir et qu’elle était coincée, elle n’a jamais atteint le sas de lumière puisque quelque chose l en empechait. Par contre elle assistait en spectatrice à ma discussion avec l’entite. Bon, j’avoue que la je suis un peu bloquée et je ne sais pas trop quoi faire. Elle était bien en hypnose profonde .

    #10862
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Muriel,

    Merci pour vos retours sur la formation ainsi que pour votre question.

    Il y a peu de doutes sur le fait que ce soit bien une entité qui se trouve dans le corps d’énergie de votre patiente. Ce mur de résistance, cet « intermédiaire » entre le patient en transe et le contenu du protocole est typique d’autant plus que les signes idéo-moteurs vous confirment la chose et que les perceptions de votre patiente également.

    Une fois le diagnostic confirmé, nous allons approfondir ensemble la question des entités et de leur libération et tenter de voir quelles pistes nouvelles vous pouvez explorer avec elle lors de votre prochaine séance, pour mener à bien cette libération.

    Voici quelques éléments théoriques et techniques qui nous permettrons par la suite d’arriver à un plan d’action et de travail libératoire :

     

    Nature énergétique des entités

    Un être défunt coincé sur le plan de l’astral (ou une autre entité de nature équivalente) est une force énergétique réelle. Ce n’est ni une idée, ni un concept mental évanescent mais bien une entité relativement autonome et douée d’intelligence et de volonté.

    D’un point de vue énergétique, ne disposant pas de corps physique dense, la quantité d’énergie dont dispose l’entité est cependant généralement très limité et nous verrons que dans la plupart des cas, il est relativement facile de passer outre sa volonté. Il y a des exceptions dont témoignent certaines possessions extraordinaires ou des entités puissantes prennent littéralement possession du corps de leur hôte/victime mais ce n’est pas notre propos aujourd’hui (et cela relève d’un niveau technique et spirituel autrement plus avancé).

    L’ambiance de la séance que vous nous décrivez ne correspond pas à ce dernier scénario et nous allons pour l’instant considérer qu’il s’agit d’une entité « classique », bien que visiblement très déterminée à rester.

    La nature réelle et énergétique de l’entité ainsi que sa capacité à user de sa propre intention, sa propre attention et sa propre volonté explique qu’il soit parfois compliqué pour le patient et / ou pour le thérapeute de faire lâcher cette force autonome qui en a décidé autrement ou de parvenir à une résolution positive (gagnant-gagnant) de la situation.

     

    Raison du parasitage / de la présence de l’entité

    Il existe deux méthodes pour régler la présence d’une entité dans le champ d’énergie humain : La négociation et la manière forte. Dans le cas de l’hypnose spirituelle, et d’une manière plus générale dans la vie, la négociation est toujours à privilégier. Elle permet dans la plupart des cas de parvenir à une résolution de la problématique en offrant une solution satisfaisante à tous les besoins des protagonistes. On réservera un usage de la force pour les cas insolubles ou le nécessitant (et même dans ces cas là, nous allons essayer de le faire indirectement).

    Comprendre pourquoi une entité est restée coincée sur le plan astral entre deux cycles de réincarnation est donc la clef la plus importante car nous saurons alors comment aider l’entité et répondre à son besoin. Cette prise d’information peut être faite par la parole (voir protocoles et vidéos) ou par les signaux idéo-moteurs (mais on devra dans ce cas là se contenter de questions fermées). Il est également possible dans certains cas d’utiliser le patient comme un intermédiaire (lui peut dialoguer intérieurement avec l’entité et répondre à nos questions ou éclairer la situation).

    Je ne reviendrais pas en détails ici sur les raisons les plus fréquentes à la présence d’entité (peur de l’enfer, incroyance, sentiment de « devoir accompagner » un proche, etc.). Vous trouverez de nombreux sujets qui détaillent ces points sur le forum et dans la formation. Nous dirons donc simplement qu’une fois que vous connaîtrez la cause psychologique et émotionnelle de la présence de l’entité, vous pourrez, tel un « psychologue de lumière » éclairer, réparer, résoudre le conflit interne qui la retient prisonnière et obtenir son plein accord pour s’en aller.

     

    Amener de la lumière et de la connaissance

    Tout ce qui est faux se dissous à la lumière de la conscience. D’une manière générale, on prendra soin de rappeler à l’entité :

    – Qu’elle est décédée
    – Que sa route doit continuer, que son état actuel n’est pas enviable
    – Qu’elle ne sera pas jugée ni condamnée, que l’enfer n’existe pas
    – Qu’elle est aimée et attendue par nombre de ses être chers.

    – On accompagnera cette explication (qui avec l’expérience peut devenir courte et percutante) par la visualisation de la lumière l’entourant et en l’invitant d’ailleurs à sentir cette lumière, l’amour et le message qu’elle contient.

    En fait, si l’entité suite à vos suggestions prends simplement quelques instants pour tourner son attention vers cette lumière (qui est partout et tout le temps, la visualiser n’est qu’un moyen d’y conduire notre attention), la partie est gagnée car elle pourra sentir et comprendre de première main que tout ce que vous venez de lui dire est vrai. En général, à ce stade, des êtres chers et/ou êtres de lumières interviennent et la suite de la libération se fait presque automatiquement.

     

    Parfois c’est le patient qui fait de la résistance

    Dans quelques cas rare, le patient apprécie (consciemment ou non) la présence de l’entité (qui peut être un parent par exemple ou être devenu une présence familière). Dans ce cas, usez de votre intuition pour dialoguer avec votre patient afin qu’il renonce à cet attachement ou plutôt afin qu’il en comprenne la vanité. Un patient qui dirait ensuite à l’entité « Merci grand-mère d’être restée pour me protéger mais à présent je veux voler de mes propres ailes et t’aider à mon tour à continuer ton voyage. Je te libère des engagements que tu as pris envers moi et je te retrouverais un jour de la bonne manière au moment voulu. » peut déclencher dans le cas de cet exemple la renonciation de la grand-mère à rester.

     

    Libération « forcée »

    Si la négociation et les explications ont échouées, il est toujours possible de procéder à une libération forcée. Voici dans ce cas le point important à comprendre :

    Si votre volonté additionnée à celle du patient est supérieure à celle de l’entité, vous pourrez la chasser.

    Vous connaissez dans votre vie quotidienne le rapport de force entre deux volontés qu’il s’opposent à propos d’un sujet ou d’un autre, le processus est le même sur le plan subtil.

    La volonté la plus puissante est un mélange de détermination, d’amour et de gratitude. Si vous parvenez à cet état intérieur et, mieux encore, si vous parvenez également à y conduire votre patiente durant le protocole, la libération sera simple, douce, bienveillante et puissante.

    Il ne s’agit pas de dire « non, vas-t-en » à l’entité mais de dire « Oui à l’intégrité énergétique de chacun, oui à ce que tu reprenne ta route dans le beau jeu de la vie et des réincarnations, oui pour te faire sentir l’amour qui fait comprendre et qui nettoie ». 

    Cette volonté là, positive et ancrée dans l’amour est plus puissante et plus positive pour tout le monde qu’une volonté d’affrontement et de rapport de force frontal.

     

    Concrètement…

    Si en énergétique pure on utilise des moyens directs en se connectant (sans recours à la transe) dans le champ d’énergie pour interagir avec l’entité, on utilisera en hypnose spirituelle un ou plusieurs protocoles pour guider la pratique énergétique. Notons que concrètement, l’action finale sera la même quelle que soit la méthode utilisée à savoir une interaction entre deux champs d’énergies et deux volontés.

    – Vous utiliserez en hypnose un lieu neutre (comme le sas de lumière)

    – Vous tenterez le dialogue, la compréhension et la résolution gagnant / gagnant

    – Vous vous placerez, ainsi que votre patient, dans un état de détermination chargée d’amour et de gratitude.

    – (Méthode 1 – recommandée) Dans le lieu neutre, vous appellerez à haute voix les êtres de lumière qui accompagnent le patient et leur demanderez de conduire l’entité hors de la vie de votre patient, à l’endroit juste et profitable pour elle. Vous demanderez à votre patient de se concentrer sur l’action des êtres de lumière et sur la scène et de vous la décrire et non de se concentrer sur l’entité. Ce point est important. Vous-même, vous écouterez corporellement la situation se dérouler, en présence de votre champ d’énergie et avec amour et détermination. C’est cet état de conscience chez le thérapeute et le patient qui peut permettre le travail de libération (l’action énergétique des êtres de lumière n’est possible que dans les instants où vous « maintenez la porte de la conscience ouverte » par l’état intérieur adéquat. Votre patient (ou un dialogue en questions fermées suivant les signaux idéo-moteurs) vous décrira les évolutions jusqu’à ce que les êtres de lumière compétents aient terminés.
    – (Méthode 2) :  Vous demanderez au patient de se voir inondé par un large rayon de lumière blanche et dorée. Vous lui demanderez de localiser instinctivement la place de l’entité et vous l’aiderez à voir cette lumière d’amour dissoudre peu à peu les résistances égotiques, mentales et émotionnelles de l’entité. Cette technique permet de relier « de force » l’entité à la conscience universelle et à l’amour. En général, les entités les plus rebelles partent alors d’elle-même (sans monter dans la lumière, simplement pour échapper à la vérité de l’amour insupportable pour leur schéma égotique dominant) mais il arrive aussi qu’elles « se révèlent » à la vérité et montent dans la lumière.

    La sortie d’une entité s’accompagne d’un relâchement énergétique et sa montée dans la lumière de picotements dans le champ d’énergie du patient et du thérapeute (si vous êtes présente à votre champ d’énergie à ce moment).

     

    Parfois il faut insister…

    Dites vous ceci : Il est toujours possible de faire partir une entité, aussi forte et têtue soit-elle.

    Comme avec nos enfants et parfois nos collègues ou amis, il faut parfois insister lourdement, multiplier les angles d’approches et les argumentations, passer d’un outil à l’autre et y revenir. Il y a toujours une issue et si l’univers vous offre, au patient et à vous, un tel défi c’est que vous avez les capacités pour le réussir.

    Donc maintenez une volonté ferme, aimante et déterminée et… insistez ! Par lassitude, épuisement ou véritable révélation, l’entité finira par continuer son chemin et sa faible quantité d’énergie intrinsèque ne lui permettra pas de vous résister longtemps.

    Notez que durant la transe et dès l’harmonisation, votre champ énergétique et celui de votre patient sont « liés », en interaction. Votre propre état interne et énergétique agit dans le processus d’hypnose lui même. Affermissez donc votre conscience, votre volonté bienveillante et votre être et aidez votre patient à atteindre un état similaire (c’est là l’une des plus grandes clefs). Dans cette harmonie de conscience, de paix et d’amour, nulle entité (prisonnière pour des raisons égotiques) ne pourra rester longtemps dans ses ruminations, sous les projecteurs de la lumière…

     

    J’espère que cette nouvelle lecture de notre sujet vous aidera à avancer dans votre travail de libération.
    N’hésitez pas, je reste à votre disposition.

    Bonne pratique.

    #10864
    Photo du profil de Muriel Rubin
    Muriel Rubin
    Étudiant(e)

    Merci beaucoup Camille pour cette réponse très complète.

    Je fais une seconde séance à cette personne dans quelques jours.

    Je vais lire attentivement ces techniques évoquées.

    #10894
    Photo du profil de Jérémie Bargeot
    Jérémie Bargeot
    Étudiant(e)

    Bonjour,

    Hier soir, j’ai fait une séance dont je connaissais le fond du problème et, sans surprise, ce que j’avais prévu est arrivé.

    Une histoire de conflit familiale entre soeurs, avec une maman utilisant la magie noire (avéré) contre l’une de ses filles, ma cliente. Autant je n’ai pas eu de soucis avec les filles pour les faire revenir à la lumière, autant la mère a été plus récalcitrante, mais il ne faut rien lâcher.

    La mère a finalement accepté l’aide et a expulsé l’entité hors d’elle. Cette entité à laquelle je me suis adressé s’est présentée comme étant un démon de 3ème cercle, que la mère avait invoqué (passage d’un pacte). L’entité ne voulait pas partir et j’ai du être assez brusque et user de tout ce que j’avais en ma possession pour la faire partir.

    Ce que je veux dire, c’est que quelque soit ce qui se présente, et j’ai eu toute une pléïade de démons: Abaddon, Satan, Belzebuth, soricères, et quelque soit le maléfice (auto-envoutement, magie noire, magie rouge, etc.) il est toujours possible de faire un dégagement, mais si on pense ne jamais pouvoir y arriver. Ces entités, dans l’endroit où elles se situent à cet instant, n’ont pas de choix que d’obéïr, mais pour cela il faut parfois ruser et être insistant.

    Petite précision, au tout début, j’usais de violences contre elle, pour les rabaisser et montrer qui commandait, mais je me suis vite aperçu que rien ne valait ce qu’ils n’ont jamais ou peu connu: l’Amour et la Lumière. Face à l’AMour et la Lumière, je ne connais aucune entité ou énergie qui résiste, même si elles se jugent perdues à jamais. Il y a toujours une petite place pour la lumière en chacun. Et si elle résiste à la Lumière et son appel (cas de ceux qui se présentent comme des démons), alors ordonnez de déguerpir en invoquant cette Lumière, car ils la craignent…

     

    Voilà, au plaisir d’en discuter avec vous au besoin.

     

    Très belle journée.

     

    #10926
    Photo du profil de Muriel Rubin
    Muriel Rubin
    Étudiant(e)

    Merci beaucoup de toutes ses réponses.

    Effectivement au début de la séance j’étais un peu stressée, impressionnée d etre en contact avec une entité

    A la 2eme séance l’entité est partie et c’est l’amour et la lumière qui ont gagné

     

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®