Théolis Formations
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #15385
    Photo du profil de Gwendoline Tixier
    Gwendoline Tixier
    Étudiant(e)

    Bonjour Camille,
    Je viens aujourd’hui pour une grande question.

    Je n’ai trouvé personnes avec qui échangeait de pratique, bien que j’ai pu beaucoup m’entraîner sur mon entourage. Aujourd’hui je me sens frustrée d’être en consultation avec de tiers personne sans avoir pu moi même expérimenté ces protocoles.
    J’ai alors cherché des professionnels autour de chez moi, mais je n’en trouve aucun qui a la même méthode; c’est tous plus ou moins touristique comme j’ai déjà pu l’expérimenter au par avant et donc sans protocole de réparation et autres.
    Aujourd’hui je pourrai mettre ma frustration de côté de ne pas avoir expérimenté. Mais je me retrouve avec un problème extérieur à régler, plus précisément une fausse couche. J’ai toujours su depuis mon enfance que j’aurai des problèmes à enfanter, et aujourd’hui avec des outils en ma possession et une lecture d’âme des annales akashiques chez une professionnelle , je comprends que j’ai passé un contrat dans mes vies antérieures. J’ai pu nettoyé déjà les autres liens toxiques ayant un impact sur cette situation.
    Aujourd’hui, je vous pose la question suivante : est-il possible de faire de l’au-hypnose spirituelle et avoir recours à une réparation , libération ?

    Je précise que je suis énergéticienne. J’ai créé une méthode de soin que j’allie à cette technique d’hypnose et que je la pratique déjà sur mes consultants. J’ai aussi essayé avec d’autres objectifs de me faire des soins énergétiques en suivant cette méthode d’hypnose spirituelle. C’est qu’il en est ressorti : l’induction a fonctionné, j’ai pu communiqué avec mon esprit directeur non pas par les doigts mais par main droite pour le oui et main gauche pour le non, je suis claire-sentiente ; puis j’ai pu aller dans le sas de lumière comme je le voulais pour effectuer les soins que j’avais à faire avec d’autres âmes concernés par des blessures de ma vie . Cela a fonctionné. Néanmoins ma visualisation était tout de même moindre à ce que j’ai l’habitude d’expérimenter car je me concentrais sur mes paroles pour l’induction, etc …
    C’était un premier test pour divergé de ma méthode de soin énergétique habituelle en auto-pratique.

    Il est évident que je ferai quand même l’expérience d’essayer . Mais je souhaitai voir auprès de vous, professionnel aguerri, si vous avez des connaissances à ce sujet , d’auto hypnose spirituelle et énergétique .

    Bien cordialement,

    Gwendoline.

    #15405
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Gwendoline,

    Merci pour votre question.

    La frontière entre le monde mystique, celui de l’esprit et des mystères, et l’hypnose est floue.

    Le terme exact est ténue.

    Du point de vue de la mystique, qui est aussi le mien, l’univers est esprit. Le monde tel qu’il nous apparait n’est qu’une conséquence de l’utilisation, consciente mais surtout inconsciente aux échelles qui nous concernent, de l’esprit.

    La pratique énergétique, quelle que soit sa nature, nous permet d’entrevoir le pont entre l’esprit et le monde, les affects et la maladie, les projections et la manifestation, etc.

    Ce que je veux exprimer ici, c’est que tout travail fait sur l’esprit conduit à des résultats, quelle que soit le travail, la méthode ou l’approche. Bien sûr, les résultats diffèreront suivant le but qui est poursuivi mais il en est ainsi, c’est dans nos structures internes et personnelles que se trouve la clef du mystère du monde.

    J’ai bien compris votre question, ne vous inquiétez pas, j’y viens…

    Le travail sur l’esprit (on pourrait également dire dans l’esprit) se joue à de nombreux niveaux :

    1 – Par rétro-validation inconsciente : On forge une pensée puis une croyance, la loi d’attraction manifeste des formes qui correspondent à notre croyance et nous la renforçons. C’est le processus ordinaire, non-conscient et non-orienté de la plupart d’entre nous. Il n’y a pas de but ou de discipline mentale précise et on avance dans le monde en y cherchant des « règles » ou des « lois » pour nous y conformer (sans nous rendre compte que nous somme à l’origine de ce qui se présente à nous comme un reflet de nos croyances).

    2 – Par le travail conscient symbolique : C’est par exemple l’hypnose Ericksonienne, ou la PNL, la visualisation, etc. Sans remettre en question le matérialisme (je suis un corps qui pense), c’est une première approche consciente du changement intérieur. On utilise alors des symboles, des représentations, afin de modifier certaines de nos structures.

    3 – Par le travail conscient symbolique et énergétique en esprit : À cet échelon, nous commençons à percevoir « l’âme », le fait que notre nature profonde est esprit (et que le corps n’en est qu’une conséquence et non une cause). Le travail est généralement symbolique mais s’ajoute l’intention pure (non déguisée) et l’action énergétique reliée (à la guidance, au monde de l’esprit). Comme nous abordons des vérités fondamentales et importantes sur notre propre nature, le travail commence à avoir des effets profonds et à nous conduire vers l’exploration du fondamental (Notre être plutôt que le monde). L’hypnose spirituelle possède un pied dans le symbolique et un pied dans le monde de l’esprit. Je la vois comme un outil qui peut servir de porte entre le matérialisme (nous sommes un corps qui pense) et la spiritualité (nous sommes un esprit expérimentant temporairement un corps).

    4 – Par le travail conscient en esprit : C’est le travail le plus direct sous forme d’attention et d’intention pure. C’est le travail de l’esprit, en l’esprit, sur l’esprit. L’énergétique pure entre dans cette catégorie.

    Ce long préambule est important car il répond en fait à votre question : Tout travail conscient dirigé vers un objectif, quelle que soit votre méthode, donnera des résultats. L’auto-hypnose trouvera sa place entre les niveaux 2 et 4 dont je viens de parler.

    L’auto-hypnose spirituelle est très fonctionnelle et il est possible de s’appliquer à soi-même et avec succès l’ensemble des protocoles. On notera quelques points qui pourraient vous aider :

    – Se guider tout en lâchant prise soi-même est la grande différence avec une séance guidée. C’est une compétence, donc elle s’acquiers progressivement avec la pratique et gagne en efficience, en fluidité et en efficacité avec le temps. C’est une bonne nouvelle, vos premiers résultats s’amélioreront avec votre pratique.

    – La perception n’est pas l’essence de l’esprit. C’est l’attention, l’intention et la volonté qui le sont. Dit autrement, ce que vous percevez n’est que la surface des choses et c’est dans les ressentis « en esprit » (dont il est impossible de parler mais dont vous devez avoir votre propre intuition, votre propre approche) que le travail de l’esprit se fait. Dit autrement, l’essentiel durant vos séance en auto-hypnose ne se trouve pas dans la clarté de vos perceptions (symboliques ne l’oublions pas, comme l’est d’ailleurs le « monde réel »). Attachez vous aux processus internes, aux flux, à la communication sans mots et soignez vos intentions, votre lâcher prise, votre détermination.

    – Vous gagnerez à vous relier à ce qui représente pour vous le Divin ou la guidance lors de ces pratiques (car le vrai pouvoir passe par nous mais n’est pas de nous).

    Aussi, en conclusion, je vous encourage à explorer la conscience en confiance et progressivement, convaincue à présent je l’espère que ce que vous avez pressentie est vrai. L’auto-hypnose spirituelle peut vous servir et vous offrir des expériences et des résolutions riches et vous verrez que peut être, petit à petit, vous vous autoriserez à en alléger les formes pour aller de plus en plus directement à l’essence de votre esprit.

    Je vous encourage dans vos explorations,
    En espérant avoir pu vous aider,

    Bonne pratique.

    #15407
    Photo du profil de Gwendoline Tixier
    Gwendoline Tixier
    Étudiant(e)

    Bonjour Camille,

    Merci sincèrement pour votre réponse  qui est très complète et surtout encourageante . Et je me persuade que je mets déjà un pied dedans, donc c’est que le champ des possibles est ouvert . Je vais explorer ce chemin et je reviendrai en notifier ici mes résultats si ça peut vous intéresser vous ou les autres élèves. Et je note, ancre en moi, votre message comme guidance .

    Je me suis d’ailleurs rappelé entre ces deux messages une expérience que j’ai faites au tout début de ma pratique d’hypnose . Je me suis retrouvée une nuit à rêver que je faisais une séance d’hypnose spirituelle à un autre moi et pour le coup c’est mon réel moi (pas celui dans mes rêves mais l’esprit de mon corps physique) qui partait en transe . Cette nuit avait été un peu dérangeante dans le sens où je n’arrivais pas à sortir de cette transe et qu’à chaque fois que je me rendormais , je repartais . C’était un tourbillon . Mais étant au début de ma pratique je n’ai pas eu la pensée de lâcher prise pour aller explorer donc je n’ai pas de suite à donner à cette expérience à l’exception que mon inconscient était ok pour y aller apparemment quand mon mental me rappelait . C’est donc pour moi une expérience positive de plus répondant à ma question finalement.

    A bientôt ,

    Gwendoline.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®