Théolis Formations
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Réponses
  • #13027
    Photo du profil de Muriel Pons
    Muriel Pons
    Étudiant(e)

    Bonjour Camille ,

    J’ai fait une séance de régression pour comprendre un blocage dans cette vie là.  après avoir fait un désenvoutement , tout se passe bien pendant la séance car je connaissais la personne et je sais que c’est une personne analytique . Et la il voit … Yes super contente dejà de voir qu’il est en transe profonde , preuve à l’appuie avec le bras en catalepsie . Voyage dans la vie , il me dit qu’il s’appelle Franck , guerre contre la Prusse 18.. me donne plein de détails jusqu’à sa mort . Il ressent la montée dans la lumiere facilement ( avec des spasmes) . Je fais le protocole jusqu’au conseil . Je lui demande de voir pour se reincarner dans une prochaine vie et il me dit que non il veut rester encore un peu là ( je crois que c’est normal car les personnes sont fatiguées parfois ) . Et là , j’ai un peu pataugé , comment faire revenir ici et maintenant mon patient ? Il me dit qu’il est bien dans ce jardin , qu’il a besoin encore de se reposer de profiter de tout cet amour infini avec de larges spasmes . Je sentais qu’il se libérait . J’ai attendu un petit moment , travailler au rythme de la personne est important . Je lui ai demandé de récupérer toutes les ressources dont il avait besoin dans cette vie d’aujourd’hui et de revenir . Il est revenu , tout va bien , fin de la séance, super heureux car cette la première fois qu’il allait si loin etc…. On fait un petit travail d’analyse , très succincte , comment il se sent etc…. Pour lui tout est ok !

    Mais pour moi le lendemain matin ( la nuit porte conseil ) Je me suis demandée si ce n’était pas une entité que j’ai fait remonté et du coup ce ne serait pas la vie de mon patient? Comment peut on savoir , lorsqu’on commence la séance dans la régression si ce n’est pas une entité ? Alors que j’avais fait au préalable le désenvoutement ? Merci pour votre réponse !

    #13041
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Muriel,

    Merci pour cette question !

    Je vais commencer par répondre à la fin pour ensuite reprendre la première question.

     Comment peut on savoir , lorsqu’on commence la séance dans la régression si ce n’est pas une entité ? Alors que j’avais fait au préalable le désenvoutement ?

    Je répondrais à rebours, à savoir « comment savoir que c’est une entité » ?

    Une entité (humaine défunte) est une âme en errance, prisonnière de sa condition émotionnelle qui la bloque dans son champ du connu. Elle refuse l’attraction naturelle de la « lumière » (de la suite du processus de vie et de conscience) soit pour des raisons précises (se venger, par peur de rencontrer « Dieu », etc) soit, plus généralement, du fait d’un conditionnement mental et émotionnel tellement restreint et fermé que son attention est prisonnière de ses propres conditionnements. Dit autrement, une entité n’a pas trouvée la « porte de sortie » de l’état astral dans lequel elle se trouve, n’a pas résolu la problématique karmique à l’œuvre (le karma est une somme de conditionnement, rappelons-le).

    Dans la situation présentée ici, on notera deux points improbables pour une entité (restons prudent, la vie est surprenante d’exceptions et de complexité) :

    – Une entité ne monte pas dans la lumière à la fin d’une vie revisitée (car la prise de conscience de ce processus et des niveaux vibratoires qui l’accompagnent la libèreraient sur le champ).

    – Une entité n’est jamais sereine (si nous parlons de défunts humains et non d’autres consciences du monde subtil).

    Ce qu’à vécu votre patient lui appartient donc, ne serait-ce que sur ce point.

    D’une façon générale, la présence d’entité n’est pas accompagnée de bien-être et on pourrait même d’ailleurs dire à ce propos que le mal-être en est un indice intéressant. Vous pouvez considérer que les signaux idéo-moteurs, si ils ont été bien mis en place au début de la séance et si ils ont confirmés l’absence d’entité sont une valeur sûre. Si votre pratique inclus une forme de pratique énergétique ou de radiesthésie, vous pouvez également obtenir des réponses à vos questionnement quant à la présence d’entités par ces médias.

    D’une façon générale, votre séance m’a l’air d’avoir été positive et pour vous et pour votre patient, toutes mes félicitations !

    Et là , j’ai un peu pataugé , comment faire revenir ici et maintenant mon patient ? Il me dit qu’il est bien dans ce jardin , qu’il a besoin encore de se reposer de profiter de tout cet amour infini avec de larges spasmes . 

    Il y a deux points que m’évoquent cette partie de votre question. Je vais prendre un instant pour vous parler des « spasmes » et de leur nature car ils me semblent importants à prendre en compte dans cette situation.

    Le « karma », que l’on pourrait également nommer « le corps de souffrance » ou « la somme des blocages psycho énergétiques actifs dans notre champ subtil », peut être vu comme des nœuds dans la trame énergétique très complexe de notre être. Ces nœuds sont causés par des émotions refoulées (qui n’ont pas eue le loisir de « s’exprimer », de se « résoudre ») et par des structures mentales diverses qui produisent des blocages similaires au niveau de la structure énergétique.

    Lors d’une libération d’un de ces « nœuds », une grande quantité d’énergie vitale prisonnière est libérée et elle rencontre généralement sur sa route d’autres « nœuds ». Il y a embouteillage, cela crée un spasme du fait du goulot d’étranglement (le spasme est un moyen de faire passer corporellement ce flot d’énergie).

    Dit autrement, un travail en hypnose spirituelle qui s’accompagne de spasmes (surtout dans un état intérieur d’amour et de bien-être) est un travail puissant de libération émotionnelle et karmique qui est en cours. C’est une très très bonne nouvelle pour votre patient et dénote de la qualité et de la rigueur de la mise en place de votre protocole. Durant ce moment, un travail de libération est en cours et chaque spasme correspond à un petit « nœud » dans la trame qui se libère.

    Je commence donc ma réponse en vous disant que, lors de ce genre d’évènement, si vous avez un peu de temps devant vous, il sera très profitable pour votre patient de laisser ce processus aller à son terme, sans vous angoisser pour autant si vous n’avez pas le temps ou que vous devez mettre fin à la séance (une fois la porte de la problématique ouverte, le travail se fera de lui même plus ou moins lentement par la suite).

    Donc, dans le cas où ce genre de manifestation bienheureuse apparait (spasmes + bien-être),  je vous invite dans la mesure du possible à laisser du temps à votre patient. Vous pouvez, si vous avez-vous même terminé la séance, lui dire simplement « Pour ma part, la séance se termine. Je vois qu’un processus de libération et de nettoyage est en cours chez vous, je vais laisser les choses se faire et je vous propose de me dire quand il sera terminé ». Dans ce cas, une vois la validation finale de votre patient obtenue, il sera tout à fait enclin à entamer « la redescente » avec vous.

    Dans le cas où vous devriez, pour une raison ou une autre, terminer la séance ou dans le cas où votre patient ne soit pas dans le processus actif dont nous parlons, je vous propose la forme suivante pour inviter plus ou moins fermement le patient à vous suivre dans le retour au présent.

    « – Bien, nous allons à présent quitter cet endroit et, dans un moment, entamer le voyage du retour pour revenir dans le moment présent.
    – Je suis si bien ici, j’aimerais rester encore.
    – Je comprends que vous soyez si bien. Vous allez pouvoir en profiter encore deux minutes le temps que je vous donne des explications puis il faudra cependant terminer notre séance. Sachez en tout premier lieu que cet espace dans lequel nous sommes allés grâce à l’hypnose est intimement lié à qui vous êtes et que vous pourrez retourner facilement dans l’état dans lequel vous êtes dès que vous vous allongerez et que vous repenserez à ce moment et à ce lieu. Je vous invite donc à enregistrer dans votre corps, votre cœur et votre esprit ce que vous vivez ici pour que, dès ce soir si vous le désirez, vous puissiez retrouver cette expérience d’âme en en ayant simplement l’intention. Sachez également que si un processus de nettoyage ou de libération est encore en cours, il continuera naturellement dans les heures et dans les jours qui viennent jusqu’à avoir été mené à terme. Je vous invite à prendre conscience que vous n’allez pas abandonner cet état mais que vous venez de lui ouvrir la porte et que le souvenir de l’expérience que vous vivez maintenant vous servira à le retrouver, chez vous, dans votre lit, chaque fois que vous le désirerez. À présent je vous invite à laisser le courant de la vie continuer et à lâcher prise en acceptant de suivre mes indications pour me rejoindre dans le moment présent, nourri et enrichi par cette belle expérience. » (suivi de la sortie de transe).

    L’idée est donc de faire de cet évènement un point de référence, une porte vers de futures expériences extatiques pour votre patient. Généralement, cette façon d’amener fermement les choses fonctionne très bien. Nous lui préciserons également qu’un éventuel travail « non terminé » se terminera de toutes façons dans les heures et les jours qui suivent afin de répondre à une éventuelle inquiétude sur le sujet.

    Dans le cas d’une personne vraiment récalcitrante, si vous devez « la faire revenir de force » (et dans de bonnes conditions), je vous propose une série de suggestions directives formulées de cette manière :

    « Afin de respecter le cadre de notre séance, je demande à votre esprit directeur de ramener progressivement votre conscience et votre attention sur votre corps, sur cette pièce, sur ma présence. Votre conscience va, de façon sûre et progressive,  renouer avec le corps et l’espace de cette pièce et l’envie de bouger vos bras et vos jambes va se faire de plus en plus présente. Je vais compter jusqu’à cinq et à cinq, vous serez parfaitement éveillé, frais et disponible, reposé et serein.
    1- Vous devenez à présent conscient de votre souffle qui reprend un rythme de veille.
    2- Vous pouvez sentir l’énergie et une fraiche vitalité remplir vos bras, vos jambes, votre nuque.
    3- Vous constatez que votre esprit se remet à fonctionner avec clarté et vitalité.
    4- Vous commencez à avoir envie de bouger et vous commencez à avoir envie d’ouvrir les yeux.
    5- Vous pouvez ouvrir les yeux à présent et reprendre tranquillement vos marques et vos esprits… »

    À adapter bien sûr au présent relationnel en cours et à votre propre caractère.

     

    Encore merci pour cette question et ce partage et mes félicitations pour votre pratique !

    N’hésitez-pas,

    Bonne suite de pratique.

    #13096
    Photo du profil de Muriel Pons
    Muriel Pons
    Étudiant(e)

    Bonjour Camille ,

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre en détails. Effectivement , en vous lisant je revois encore cette énergie de libération pour mon patient ! C’est vrai , que s’il revenait je pourrai ouvrir cette porte pour démarrer une autre séance , avec des inductions lui rappelant ce bien être dans ce jardin comme un ancrage de sécurité , de protection…Merci beaucoup , c’est tellement beau ces séances ! Beau n’est pas le mot mais je reste simple . D’ailleurs j’ai accompagné une personne dans une libération d’âme  et j’ai été surprise de découvrir que la personne avait contacté l’entité juste avant sa naissance , dans le ventre de sa maman . Je vous raconte vite fait ?

    Dans l’histoire de vie de l’âme errante avait perdu un bébé à la naissance et ma patiente en état de foetus ne voulait pas sortir du ventre de sa mère . Elle disait qu’elle ressentait de ne pas être prête à naitre .

    Du coup l’âme a sentit l’appel de ma patient ( la maman est restée 5 jours à l’hopital avant d’accoucher) qui la accompagner avec toute sa protection à naitre ( chose qu’elle n’a pas pu faire avec son propre enfant). De ce fait ma patiente avait cette entité depuis sa naissance . Comme elle a pleuré , lorsqu’elle la libérée… En libérant l’entité , elle a vu l’âme de son bébé qui l’appelait , elle est remontée assez vite dans la lumiere  car elle se sentait attendue et j’ai fait en sorte d’appuyer la dessus pour que ma patiente lâche de son coté . Nous avons recueillit des ressources de joie, de bien être , remplie de paix , de sensations de bonne action etc ….L’entité au depart elle se faisait appelé comme ma patiente …je n’ai pas trop insisté et à la fin , au moment de son départ , elle a soufflé à ma patiente qu’elle s’appelait Emilie . Aime et lie 😉

    Voila! C’est merveilleux et j’avais envie de vous le partager ! Pour rassurer peut être les personnes qui ont peur de ces libérations d’âmes ! MOI LA PREMIERE hihihi ! Merci encore Camille !

    #13107
    Photo du profil de Camille Forestier
    Camille Forestier
    Équipe Théolis

    Bonjour Muriel,

    Merci pour ce partage enthousiasmant et lumineux. Votre capacité à vous relier à la joie de coparticiper à l’évolution de chacun vous grandit.

    L’Univers de plus se renouvelle sans cesse et vous proposera un panel de situation de plus en plus surprenantes et variées. Merci de partager votre enthousiasme et votre joie et ce genre d’expériences qui en inspirera plus d’un.

    Bonne suite d’expérimentations.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®