Théolis Formations

Siddhis, pouvoirs spirituels et miracles : Un chemin spirituel ?

Siddhis, pouvoirs spirituels et miracles : Un chemin spirituel ?

Par Camille Forestier

 


 

Vous êtes attirés par les réalisations des maîtres, des mystiques que vous avez croisés ou par les possibilités de l’esprit ?

Vous désireriez posséder vous même certaines, voir peut-être toutes ces aptitudes ?

Je vous propose une réflexion issue d’un échange avec un aspirant à la mystique, puisse-t-il vous aider dans le discernement que vous cherchez peut-être à faire aujourd’hui.

La vraie question que nous allons voir ensemble est de savoir quel est le sens final de votre démarche et dans quelle mesure votre recherche contribue à votre véritable objectif.

Il y a beaucoup à dire et ce que je vous exprimerais parfois semblera peut être heurter vos intérêts perçus et votre démarche, tâchez de me lire sereinement car, tel des chats, nous retombons toujours sur nos pattes à un moment donné.

Sachez en premier lieu qu’il est courageux et intéressant de vous voir suivre les élans de votre âme et de votre intuition. Cet élan va vous conduire quelque part, dans la mesure exacte où votre désir de mieux être sera correctement orienté.

Les pouvoirs spirituels sont attirants. Il regroupent toutes les capacités que peut avoir l’esprit quand il prend conscience que le monde est un rêve et qu’une réalité de conscience unifié existe en lui, à un niveau supérieur.

La télékinésie, les miracles, le magnétisme, la guérison physique, la guérison émotionnelle, l’alchimie de la matière et d’innombrables autres manifestations de l’esprit font l’ensemble de ce que l’on nommera ici de manière générique « pouvoirs spirituels ». Leur nature est la même, la réalisation que tout cela n’est qu’un rêve que nous projetons et par conséquent, la faculté consciente, retrouvée, de modifier le rêve.

La capacité à utiliser ces pouvoirs est attirante et pour cause, la création et la puissance sont votre véritable nature mais il me semble important que nous commencions par un temps commun de réflexion autours de ces questions afin que vous puissiez clarifier pour vous même votre démarche et vos intentions.

En effet, on confond facilement l’idée de « pouvoirs spirituels » avec le chemin spirituel. On peut croire, par manque d’enseignement, que la recherche des pouvoirs spirituels constitue et assure un chemin spirituel, or, il n’en est rien.

Tout en considérant votre démarche qui part d’un désir sincère de mieux être, d’être plus heureux, je vous propose que nous reposions ensemble les fondations de ce qui fait votre choix et votre orientation concernant cet objectif.

Nous allons commencer par définir le chemin spirituel et les pouvoirs spirituels.

Le chemin spirituel est la prise de conscience que tout, absolument tout ce qui concerne la vie (dans ses aspects « objectifs » et « subjectifs ») se trouve à l’intérieur de notre conscience. C’est la suite que nous donnons à ce pressentiment que l’enfer émotionnel et que la dissonance sont le fruit d’une erreur, que quelque chose ne tourne pas rond dans notre esprit et par extension dans le monde. C’est la voie ouverte par le malaise profond que suscite la prise de conscience que nous sommes responsables (mais non coupables) de nos émotions, nos choix et même de ce que nous attirons à nous dans la matière, comme expériences et situations.

Le chemin spirituel est un « retour à la maison » de la conscience en la conscience, un chemin de déconditionnement et de guérison. L’objectif temporel de ce chemin est l’éveil spirituel, c’est à dire la levée du voile de l’égo et de ses illusions pour la pleine expérience de notre nature, d’un amour sans protection, d’union et de notre rôle comme enseignant et partenaire auprès de nos frères vivants.

Le chemin spirituel est inspiré par notre esprit directeur (le saint esprit si vous êtes de culture chrétienne). Il nous invite avec ardeur à la guérison, c’est à dire à nous sentir émotionnellement et conceptuellement libre de toutes les émotions basées sur la peur (qui sont le fruit du processus égotique illusionné).

 

Voici quelques un des attributs d’un chemin spirituel véritable :

– Dans la forme, il est basé sur une forme pratique de silence intérieur et/ou de pleine conscience.

– Il considère qu’aucun jugement autre que l’amour n’est finalement recevable pour notre esprit : le pardon, la responsabilité personnelle, le non-jugement en sont donc des fondements.

– Il travaille à l’unification et à la pacification avec le monde et nos frères et reconnaît que notre frère et nous sommes les mêmes et que personne n’est coupable de rien, qu’il n’existe que des erreurs et que chaque être fait de son mieux pour trouver son bonheur, tout en ne sachant pas comment faire.

– Il fait progressivement passer le mental et les perceptions du corps au second plan au profit des perceptions dans l’esprit et de l’intuition, de la « petite voix », de la voix de l’esprit directeur.

– Il reconnaît qu’il n’y a aucune solution à l’extérieur, aucune promesse de joie ou de bonheur supplémentaire à attendre du monde, d’une place sociale ou de tout autre possessions mais que l’intégralité du mystère se trouve dans notre conscience, en majeure partie à un niveau inconscient (qui devient progressivement conscient le moment venu).

– Il aide à transférer notre identification de l’égo (l’histoire que nous nous racontons sur nous-même, centrée sur la pensée inconsciente « je suis ce corps, dans ce corps, donc séparé ») à l’identification en notre Être (je suis un pur esprit relié et éternellement uni à la Source et à mes frères, qui fait un mauvais rêve de séparation et de limitation et qui revient à la vérité).

Nous désirons tous l’éveil spirituel, la fin de ce cauchemar (littéralement), le retour au royaume de l’esprit et à la paix. C’est le seul objectif réel que nous avons en commun avec chacun de nos frères. D’une personne à l’autre, d’un chemin à l’autre, ce désir est simplement plus ou moins conscient, plus ou moins profondément égaré sous des couches de peurs, de résistances, d’attaques et de défenses, d’illusions, de vaines acquisitions, de longs et nombreux voyages inutiles.

De plus, un chemin d’amour ne saurait être solitaire et c’est avec nos frères et avec eux seulement, dans le partage de cette objectif commun, que peut s’atteindre la vraie réalisation.

 

Les pouvoirs spirituels / Les facultés extra-sensorielles / L’action dans le monde de l’esprit / Les miracles

– Ce sont simplement quelques unes des conséquences et des effets possibles qui viennent suite à la prise de conscience que nous ne sommes pas notre corps mais une conscience unifiée (en comprenant que le monde est un « rêve », une projection de notre conscience, il devient possible d’en modifier le contenu depuis l’endroit même où il est produit).

 

Je pourrais m’arrêter là, pour simplement laisser agir en vous le contraste entre ces deux ordres de réalité. Le chemin spirituel est notre vocation incontournable, les pouvoirs spirituels n’en sont fondamentalement que les fruits, les implications indirectes et marginales d’une vérité beaucoup plus grande !

On peut apprendre directement un pouvoir spirituel en particulier, comme un élément isolé. On travaillera alors dur et longtemps pour un résultat nécessairement décevant et limité.

Il y a cependant beaucoup de choses à dire et à discerner, certains aspects de la mystique étant de réelles aides au chemin spirituel et d’autre de véritables impasses. La recherche des pouvoirs spirituels peut se faire au service du chemin spirituel, servir à notre guérison et ne pas nous égarer si l’on clarifie à notre esprit notre véritable objectif, notre véritable appel.

C’est en passant par delà la forme que représente un pouvoir spirituel en particulier que se trouve le vrai trésor, pas dans la possession du pouvoir qui n’est qu’une autre possibilité de manifester de la forme et peut servir le drame tout autant que la libération.

Dans la plupart des enseignements spirituels, il est conseillé de ne pas rechercher les pouvoirs spirituels et que ceux ci viendront d’eux-même le moment venu.

Je vais pour ma part nuancer cette assertion pour l’expliquer :

Le piège est qu’en recherchant les pouvoirs spirituels au lieu de l’éveil spirituel, nous restons dans la dynamique extérieure, la croyance du manque et d’une quelconque possession qui nous rendrait heureux une fois obtenue.

Nous restons dans la dynamique de l’histoire personnelle, de la peur, du manque et du sentiment de séparation, d’indignité, d’insécurité et d’incomplétude.

Cependant, si l’enjeu du chemin spirituel est bien compris et choisis, certains aspects de la mystique et certains aspects des miracles peuvent être des ponts d’accès puissants, des outils au service de notre guérison.

Pourquoi ne pas aborder votre chemin spirituel véritable par la découverte des effets d’un esprit qui se relie ? C’est possible, l’essentiel étant de ne pas vous tromper vous-même sur votre véritable objectif.

J’enseigne la maîtrise de l’attention, de l’intention et de la volonté ainsi que de la force magnétique lors de stages afin qu’ils puissent servir au processus de guérison de l’esprit, à la reliance avec le divin et à la libération émotionnelle et structurelle consciente et inconsciente qui maintient le monde tel que nous le connaissons. Si l’approche des pouvoirs spirituels est utilisée pour ouvrir et pointer le véritable enjeu et le véritable mystère, ils peuvent être pertinents pour la réalisation de soi. Si ils sont recherchés pour eux même, pour combler un sentiment d’incompétence, pour un prestige anticipé ou pour toute autre idée que la guérison, ils ne peuvent que renforcer l’égo, l’illusion et la séparation.

Dit encore autrement, les pouvoirs spirituels ne sont qu’une forme parmi les formes et, en eux même, ils n’offrent pas plus de réalisation, de joie ou de n’importe quoi d’autre que toute autre forme dans ce monde. Le travail de guérison et de retour à notre pleine conscience, lui, est fondamental et incontournable et c’est un chemin qui saura vous conduire à la joie et à l’entière satisfaction, l’entière béatitude, l’entière unité si vous le suivez avec cœur, ardeur et détermination comme vous en êtes remplis. Votre présence ici à lire ces ligne en témoigne.

Comme nous l’avons vu, c’est votre propre conscience qui projette le monde et organise votre rythme d’apprentissage et de rencontre.

Vous êtes donc au bon endroit et au bon moment. Il n’y a aucun problème et il n’y a rien que vous ne possédiez déjà à rechercher.

Quoi qu’il en soit, je comprend votre démarche et elle me réjouit. Vous avez la détermination de trouver la vérité et de la vivre et soyez certains qu’il en sera ainsi pour vous si vous prenez cette voie avec amour, douceur envers vous même et envers le monde et ouverture d’esprit et de cœur.

Comprenez que les moyens dépendent des buts poursuivis. Si vous comprenez votre but, les moyens seront une formalité cependant si la recherche des moyens est votre but… (sourire).

En conclusion, je peux vous aider dans un premier temps à clarifier votre recherche et les moyens deviendront alors une formalité.

– Qu’est-ce que vous voulez vraiment vivre intérieurement? Quel est votre objectif ?
– Quelle est votre dynamique actuelle ?
– Avez vous accès à un vrai enseignement spirituel et à une idée claire de ce qu’est la Voie ?

Toute forme d’enseignement spirituel qui respecte les points cités plus haut vous conduira à votre objectif, vous pouvez choisir d’apprendre les arts de la conscience tout en veillant à ce que votre véritable objectif ne soit pas éclipsé par des fantasmes, au goût de spiritualité mais demeure l’instauration de la paix et de la joie qu’entraînent la fin du désir de séparation, la fin du désir d’attaque, la fin du désir de peur.

Pour ceux qui ne sauraient pas par où commencer, je vous conseille, d’étudier, dans cet ordre chronologique :

– « Le pouvoir du moment présent » d’Eckart Tollé

– « Un cours en miracles » Éditions Octave

Ces deux textes sont également disponibles en livre audio, sur Youtube notamment.

Dans tous les cas je vous souhaite ce que vous désirez, quoi que ce soit, et vous invite simplement à le faire en conscience. Sachez que tout est possible. Je vous souhaite votre vérité et un rêve heureux et vous bénis en vous souhaitant une route qui ait du cœur.

2 novembre 2021

0 réponses sur "Siddhis, pouvoirs spirituels et miracles : Un chemin spirituel ?"

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

logo estompé pour certificats 3

Une formation offerte !

Saviez-vous qu'en vous inscrivant gratuitement sur le site, une formation vous est offerte ?

En accès illimité !

les formateurs
J'en profite
Fondamentaux accompagnement gratuite

Théolis Formations : ©2016®